Poussière

Des sanglots, entendus, étouffés dans le couloir.

Puis à 10 h l’annonce. Le crabe l’a emportée, en 3 mois.

Je connaissais peu cette collègue. Nous nous croisions au moment du déjeuner et parfois dans les couloirs. Un sourire, un bonjour et c’était tout.

Et pourtant, cette annonce m’a pétrifiée.

Tu travailles toute ta vie, dans des conditions parfois difficiles et à quelques années de la retraite, la grande fourche vient faire son sale boulot.

Est ce que cela m’empêchera de retomber dès lundi dans le tourbillon professionnel qui est le mien, à laisser trainer une situation personnelle pesante, à ne pas râler pour un oui ou pour un non, à prendre du champ comme j’aime à le dire ? Je ne sais pas. Sans doute pas. Mais merde, il faut profiter !

Publicités

13 réflexions sur “Poussière

  1. Célestine dit :

    Oui, un événement comme celui-là nous remet forcément un peu en face de notre condition…et ralentir le rythme, on y est confronté alors : par une sorte de « à quoi bon » qui s’insinue en nous…
    De tout coeur avec toi, car ce n’est pas facile…
    Je t’embrasse ma Cloudy. (un «ma » pas du tout possessif, bien sûr, mais plutôt affectueux)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Cloudy dit :

      Ma chère Célestine (si si ! ;), tu as compris ce « à quoi bon » qui est venu s’insinuer dans tous mes pores.
      Pourquoi poursuivre certains buts, vains, au final ; pourquoi ne pas vivre autrement…
      Je t’embrasse chère toi 🙂 joli we

    • Cloudy dit :

      De chaque filet de joie, de bonheur, de beauté, d’amitié, d’amour, de chaque précieuse seconde. En regardant, en aimant, en chérissant, en écoutant, en caressant…
      Joli we 🙂

  2. Bonheur du Jour dit :

    C’est terrible, ça… On se sent démuni, vous avez raison. Justement, c’est dans ces moments là qu’il faut prendre des décisions car rien n’est plus précieux que la vie et je pense que la seule richesse que nous ayons, c’est la santé.

    • Cloudy dit :

      Oui terrible pour elle, pour sa famille. Infiniment cruel…
      Vous avez raison, la santé est un bien infiniment précieux.
      Doux we à vous.

  3. lobservatricepastoujourssilencieuse dit :

    J’ai mis du mal à laisser un commentaire sur ce post tant le sujet est ………..effrayant pour moi !
    Je pense à toi, profite de la vie !
    Gros bisous doux

  4. Camille-madeleine dit :

    Je ne dirais pas « profite de la vie », je dirais plutôt « fais ce qui est bien et bon pour les autres et pour toi », cela n’enlève rien au fait de goûter, de savourer le moment, la beauté, la douceur. Il ne s’agit pas de moralisme, enfin je ne crois pas, il s’agit d’être à sa juste place, dans l’attitude juste pour soi et pour les autres. et je peux reprendre votre réponse : regarder, aimer, chérir, écouter, caresser …
    Douce soirée

  5. AlainX dit :

    Des événements tragiques pour certains nous amènent parfois remettre en perspective positive ce qu’il en est de notre propre condition.
    Voir nos atouts, nos chances, nos possibles d’aujourd’hui. Comme une nécessité.
    Avant de venir te lire j’avais au téléphone un ami opéré il y a peu d’un cancer du foie. Il avait bon moral et envisageait positivement l’avenir. Et moi qui, hier encore, me plaignait du mauvais temps qui m’empêchait de sortir comme je le voudrais…

    • Cloudy dit :

      Je suis heureuse pour ton ami et je lui souhaite de se remettre.
      Et je te rejoins en tout point sur ce que cela renvoi sur notre condition…
      Des bizettes Alain vivement qu’il fasse beau 😉

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s