Rétro # 7

En juillet, je me suis mise à aimer Juppé : un truc de dingue quand même !

Je me suis abonnée au sourire de la semaine de Mathieu Ricard.

J’ai descendu plusieurs tablettes de chocolat et des bières aussi…

Le Namoureux a acheté une TV, grande comme ça (un truc énorme donc), qui prend beaucoup de place dans le salon et surtout dans son quotidien à lui. Copine bloggeuse je te le dis, la TV est l’ennemie de la femme.

Israël / Palestine, un éternel recommencement… La Syrie, Le Mali et le Nigeria seraient-ils loin ?

Je n’ai PAS fait les soldes… MAIS  j’ai acheté 3 nouveaux vernis, ce qui portent le total à 12 (évidemment je ne les mets pas tous… no comment).

Les chiffres à l’UMP : 74, 5 (millions de dettes), 24 000 (euros en billets de transports pour Mme Copé), 8500 (euros, le salaire de Geoffroy Didier), 300 000 (frais de transports de François F.). Ça laisse pensive la dyscalculique que je suis…

J’ai béni le ciel de faire tomber la pluie : j’aurais fait un carnage chez le voisin. L’équation bande de jeunes + piscine + rires animaliers + cris en tout genre (oui oui en tout genre) n’étant pas compatible avec mon actuel besoin de sommeil.

Pas très loin de la France, un khalif auto-proclamé. Ce monde décidément me fait frémir.

Un entretien qui n’aboutit pas et me voilà condamnée à rester encore pour quelques temps à Maison Compagnie, à mon grand désespoir. 2014 année de la loose.

Ma voiture égratignée à cause de ce f***ing Tour de France : RAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!

L’échec de la FIV 3 a autant affecté notre gynéco que nous. Pour une fois, nous faisions vraiment équipe. Je coupe définitivement les ponts avec la PMA et tout ce qui s’y rapporte.

Des couples autour de nous qui se séparent. Des hommes, des femmes, qui sont nos amis, que nous aimons et dont nous regardons impuissants le couple se déliter.

Un été pourri, presqu’autant que notre quotidien.

Une institutrice assassinée dans l’exercice de sa fonction.

Des avions qui tombent comme des grêlons.

Wedding point : la robe est achetée, la chanteuse est libre pour la célébration laïque, le week end parents est calé pour les dernières dégustations. Olé !

En juillet, nous avons livré des batailles… dont nous ne sommes pas prêts de nous relever…

 

Les soldes m’ont sauvée

J’ai acheté un lampadaire pour le salon,  2 tapis de bain colorés, un plaid pour le divan qui déchire, et un boutis pour le lit de rêve.

Je viens très clairement de mettre une croix sur mes prochaines vacances mais ça va mieux.

Ca shine dans mon intérieur et ça retenti sur mon innerland…

Merci la surconsommation 😉

Bilan des soldes, semaine 2

–  1 magnifique ensemble Okaïdi, pour ma nénette qui va bientôt fêter ses 8 ans. Un beau pantalon vieux rose avec la chemise à fleur qui va avec.

– 1 imper à fanfreluches Bella Blue, à – 50 %

des ballerines Decathlon, qu’on dirait des chaussettes tellement on est bien dedans et en plus, elles laissent respirer les pieds !

Bilan de la semaine supérieur à 100 euros (cette fois j’arrête)

Bilan des soldes, semaine 1

–  2 gros oreillers douillets de plume (pour aller avec la MAGNIFIQUE lit acheté précédemment)

– 2 poêles TEFAL, anti-adhésives, parce que mon matos de cuisine craint vraiment dixit Namoureux…. Me suis donc exécutée SURTOUT pour lui faire plaisir, puisque je ne cuisine pas

– 3 tee shirts à 10 euros chacun, dont 2 à manches longues, yep, j’investis à long terme moi Madame.

Me reste 2 paires de chaussures et je le jure-crache- içi je ne craquerai pas sur un nouveau sac (les temps sont un peu durs)

Bilan de la semaine inférieur à 100 euros (lire = un exploit !)

L’incendie de la carte bleue

Février, le début de mois de tous les dangers.

– Achat d’une robe. Si j’en ai besoin ? Nan ! Il y en a 3 qui dorment dans ma penderie… Mais, je la mettrai pour la Saint Valentin ( peut être ?).  Ardoise 29,90 (oui mais elle est belle et je l’ai eue en soldes !!!)

– Achat de produits de beauté… dont 2 rouges à lèvres. 2 de plus, qui vont rejoindre les autres, quasi orphelins, car comme je te le disais précédemment, je ne suis pas une pro dans le choix des couleurs de rouges à lèvres. Achat compulsif = no comment = 35 euros (arrondis)

– Achat d’élixirs minéraux pour affronter ce mois qui va être looooong + cure contre les jambes lourdes + cure contre le dessèchement de la peau. Total 40 euros, oui mais je le vaux bien.

– Achat de 2 cadeaux pour la Saint Valentin (que nous ne fêtons pas, parce que « nous on est pas comme les autres », re no comment). Je disais donc, une plaquette de chocolat en forme de cœur pour nous 2 (oui carrément ridicule mon effort pour faire fonctionner l’économie française) + une box d’épicerie fine pour Namoureux. Soit 32 euros.

– Achat d’un cadeau pour les 40 ans de cousine préférée et son homme. F(r)acture 70 euros, olé !

– Passage chez le coiffeur et chez l’esthéticienne (rapport que c’est bientôt  la Saint Valentin) = 54 euros

TOTAL GÉNÉRAL ARRONDI de toutes ces petites folies = 260 euros (à la louche)

Une chance que j’aime les pâtes moi dis donc…

News from the World : january

J’ai fait une pause de lecture

J’ai acheté un tapis (MAGNIFIQUE) et un lit (de PRINCESSE mais sans baldaquin)

J’ai pris du temps pour trouver une formation et cela m’a remis dans une dynamique positive

J’ai arrêté la bière mais pas le chocolat

Je me suis acheté un voyage en Irlande

J’ai rangé mes placards et  lancé des invitations (merci Christie)

J’ai vu partir des collègues proches et plus « lointains » (démission et suicide) et encore une fois j’ai pensé que notre métier nous brûle

Je suis allée m’acheter un GRAND tableau carré. J’ai mis trois plombes à le choisir, quatre à le faire rentrer dans ma voiture de poche et une fois arrivée à la maison j’ai trouvé que franchement il est trop rose

Je suis allée voir mon osthéo magicien, celui qui soigne le corps et l’âme

J’ai fait un petit voyage avec mes parents et j’ai constaté à quel point ils ont vieilli

J’ai relu chacune de mes journées pour y mettre du positif (pas facile l’exercice !)

J’ai eu mal à mon pays

J’ai changé de médecin

Florence Cassez a été libérée

J’ai décidé de manger à table et dans un silence relatif (merci Anne So)

J’ai été privée de France Inter et de Patrick Cohen pendant 6 interminables jours (Patriiiiiiiiiiiick)

J’ai participé à un repas de famille heureux,  dans une atmosphère des plus sereines (ce qui est une gageure…)

J’ai découvert les images de guerre. Mali, Algérie. L’horreur.

En janvier, c’était l’hiver et ?????!!!! : il a neigé