La joie d’oublier

Le réveil à 6 h 30

L’ouverture de la boutique à 8 h

L’enchainement des RDV

Le déjeuner pris dans le brouhaha et la difficulté, souvent, de ne pas décrocher du boulot

Les collègues, celles rares, que je ne peux plus voir en peinture

La paperasse énergivore et chronophage

Le quotidien

Pour la première fois en 10 ans, je me suis glissée sans difficulté et sans douleur dans les vacances.

J’en ai savouré chaque seconde

Mais demain, j’y retourne…

Publicités

4 réflexions sur “La joie d’oublier

  1. Anne-So dit :

    Courage pour le retour ! Et bravo d’avoir profité de ces vacances, aussi facilement ! C’ est un signe que les choses deviennent plus fluides, ça, non ?

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s