Rétro # 4

Clôturer après 3 mois de « vie commune » une collectif (de recherche d’emploi). Rarement je n’aurais senti autant de joie dans un collectif. La cohésion, l’entraide, l’écoute ont pris tout de suite. J’ai découvert à quel point j’aime le groupe quand chacun sait exactement pourquoi il est présent. Je me suis sentie au cœur des choses, j’ai eu le sentiment d’exercer vraiment mon métier. Créer du lien, lever des freins, donner les outils pour mener à bien sa recherche d’emploi en toute autonomie… Si je pouvais, je ne ferai que cela. Et puis une telle complémentarité avec une collègue c’est  riche et fort à la fois.

Les élections en Algérie. Sans commentaire.

Poutine à l’est. Bis repetita. A nouveau le silence sur la Syrie.

Prendre un nouveau poste, à contre cœur, avec le sentiment d’avoir été utilisée et manipulée, et au final d’arranger tout le monde.

Mes dents qui se déglinguent. Un cauchemar de douleur et l’horreur de constater que tout chez moi fout le camp. Je me sens vieille, avec le sentiment qu’un rebours a commencé… Les dents quoi merde !!!

L’annonce du mariage à nos familles et à quelques proches. Avec quelques remarques du genre « mais pour quoi faire ? ». Bah comment te dire…

Est-ce le stress cumulé du travail, de la perspective d’être envoyée dans un autre service, le mariage ? Je me suis remise à manger comme au bon vieux temps. C’est à dire frénétiquement, maladivement, douloureusement.

Valls aux commandes. Je me demande si on doit en rire, en pleurer, ou au contraire feindre de passer à autre chose.

Le 1er ministre sud coréen démissionne suite au naufrage du ferry. C’est pas en France que l’on verrait de telles choses.

Les vacances au Portugal : je veuuuuux y retouuuurner !!!!

L’achat d’un pantalon rose et de 6 tee shirts, tout ça le même jour : trop bon

Projeter les prochaines vacances et week ends en amoureux, parce qu’on en a vraiment besoin

La soirée de filles. J’aime les soirées de filles, nos cancans, nos partages, nos rires. Ça me manque…

Invitation pour un mariage en aout : je vais pouvoir m’inspirer (gnark gnark)

 

Publicités