S’acheminer vers…

Mon exploration musicale se termine ici.

Chacune des chansons choisies a une signification particulière pour moi, un sens. Derrière elle, se cache un être, un évènement, un souvenir.

Plus que quelques jours avant la fin d’année.

Je suis en vacances ce soir, après une dernière bataille professionnelle, et n’aurai pas le temps de revenir par ici avant 2014.

Je ne me prêterai pas à l’éternel exercice de rétro de l’année.

Encore une fois, je ne vais en retenir que le meilleur, le plus marquant positivement. L’essentiel étant là.

Nos vacances prennent un autre visage. Mes cousins nous rejoignent puis des amis. Aussi, notre fin d’année sera placée sous le signe du partage, tandis que nous souhaitions n’être que 2. Mais au final, je suis heureuse de cette configuration. Mes cousins, chacun séparé dans l’année, ne seront pas seuls dans leur coin et je m’en réjouis. Car, c’est dans ces instants que le concept de famille prend tout son sens.

Je sais que je ne vais pas trop me reposer, que l’intimité dont nous avions besoin avec Namoureux sera un peu mise à mal, ce sera pour plus tard.

Nous allons partager et tenter de savourer pour nous acheminer tranquillement vers une nouvelle année.

A vous qui passez ici, qui laissez des messages ou lisez dans l’ombre, fidèles ou lecteurs de passage, je vous souhaite la plus belle des fins d’année. Faite de partage, d’amour, d’amitié, de joie. Que 2014 soit pour vous et vos proches  scintillante, lumineuse, joyeuse, amoureuse, fougueuse… !

Douces pensées à tous et toutes

Publicités

Les fées de ma semaine

Lundi

Pascaline, mon maitre ès sophrologie me devine à travers le peu de mots que je lui distille. Elle trouve l’exercice qui va me faire du bien et reposer mon corps. Pascaline, lorsque j’éprouve quelques difficultés, me considère avec une infinie bienveillance et m’encourage à m’exercer encore et encore. Et juste pour lui faire plaisir (et parce que ça me fait du bien), je m’y colle. Enfin et grâce à son soutien, mon corps va un peu mieux.

Mardi

Y. Je l’ai accompagnée il y a plusieurs années. Jeune maman rayonnante et déterminée, il lui a fallut quelques semaines seulement pour décrocher un poste à la hauteur de ses compétences et désirs. Puis, voilà qu’elle revient vers moi à la fin de l’été. Elle a perdu 15 kg… et le père de ses enfants s’est envolé. Elle n’est plus qu’une ombre, une femme fragile et à fleur de peau. Elle participe au collectif que je mène depuis plus de 3 mois. Et enfin, je la retrouve, telle que je l’avais perçue. Femme et mère courageuse. Dans le groupe, elle se révèle meneuse, une femme qui sait crée une dynamique, qui soutient les autres. Elle force mon respect par sa justesse et son implication. Je la sens sur le chemin…

Jeudi

Louise, ma coiffeuse a le don de sublimer ma couleur de cheveux et de mettre de l’ordre avec brio dans la touffe qui jusque là me servait de casque. Grâce à elle, je me sens belle avec cette coupe asymétrique qui me ressemble. Me voilà avec une coupe digne de ce nom.

Delphine, après les mots échangés, la voix. Une fée du blog.

Vendredi

Copine de formation. Lorsque nous nous sommes vues, il y a plus de dix ans, j’ai pensé (insolente que j’étais) qu’elle et moi ça ne le ferait pas. C’est avec elle finalement que j’ai gardé les liens les plus vrais et vivaces. Nous déjeunons tous les deux ou trois mois pour nous parler de nous et rien que de nous. La voir me remet toujours la patate. Elle fait partie de ces êtres que j’appelle « de lumière », de ceux qui inspirent et apaisent.

L’ONU, qui enfin, esquisse un pas en direction d’un statut pour la Palestine.

Rencontres

Je me prête souvent à l’exercice : relire ma semaine, n’en garder que les meilleurs moments, les faits les plus marquants.

Cette semaine et contre toute attente, je retiens les rencontres.  Non pas avec de nouvelles personnes. Plutot avec des femmes qui gravitent autour de mon monde depuis plusieurs années mais que j’ai découvertes cette semaine.

Autrement, différemment, dans la joie, parfois la douleur mais en vérité et à cœur ouvert.

Des instants lumineux, de partage et d’émotion, qui me font dire et espérer que c’est encore possible…

Un  grand merci à elles.