Écrire de là où j’en suis*

* en réponse à la bien aimée Christie

J’ai remis le chauffage ce matin, il fait terriblement froid dedans, dehors. C’est infiniment triste, sombre, comme cette période que nous avons à traverser.

Je suis restée à la maison, je me remets de mon intervention dentaire. Un moment fulgurant et néanmoins douloureux. J’ai traversé la journée, car je suis bourrée de médicaments.

Néanmoins j’ai terminé mon MOOC sur la GRH. J’ai adoré ! Adoré l’idée de me former gratuitement chez moi, quand et comme je le veux, à mon rythme, sur un sujet qui m’intéresse. Je trouve vraiment puissante cette nouvelle forme d’apprentissage, même si au final l’exercice est solitaire et ne permet pas de se confronter à d’autres apprenants. Il me faut digérer un peu mais je crois que je vais regarder de plus près d’autres sujets proposés sous cette forme.

J’ai laissé fleurir des envies, faute de pouvoir les mettre en application immédiatement : ré-amenager mon bureau pour l’investir autrement, pour me donner la place d’écrire, de m’occuper à mes « petits papiers », j’ai cherché en vain une formation de pratiques narratives dans ma région.

J’ai reçu un sms d’une amie avec laquelle je ne suis plus en contact, j’ai reçu des encouragements pour cette journée, ma maman poule est venue me visiter, j’ai réservé un week end en Ardèche avec mon Népou, j’ai cherché une robe cache cœur sur le net.

Les mots de mon ami de cœur ont creusé des sillons, le travail s’est immiscé dans cette journée.

Mais où j’en suis ? Vraiment ?

Et bien je ne sais pas…

Mars

La 1ère mammo (spoiler : les deux vont bien) / Pleurer dignement devant Grey’s Anatomy / Les fous rire tonitruants qui veulent tout dire de la fatigue, de l’absurde, de ce qui nous attend, de la complicité qui nous lie désormais / « Il faut aimer la vie… et l’aimer même si le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants » / Le cahier des gratitudes / L’inscription à un MOOC (hiha) / Le diner-rire avec ma Grenouille / Pleurer dignement devant Té Voisse / Benjamin Biolay à fond sous les étoiles / La Roumanie qui se soulève avec force et qui donne espoir / Le cœur qui s’emballe à voir une certaine France descendre dans la rue pour piétiner sa justice et soutenir un présidentiable pas clean / La voix d’Eva Bester le dimanche matin sur France Inter. Eva si tu me lis, je te kiffe / Disserter politique avec ma Anne. Anne si tu me lis je te surkiffe / Les droits et les libertés des femmes, toujours moins défendus que ceux des hommes / 27 ans (et des petites brouettes), pas toutes mes dents, des cheveux blancs, un double menton et un bidou arrondi…. / Une engueulade, à propos d’une sombre histoire de grenouille (WTF !!!!!) / Un repas de fou furieux pour mon anniv’ (mais pourquoi, oui pourquoi, j’aime autant la bonne bouffe ???) / Une histoire de garde robe qui s’invite dans la campagne présidentielle, indigne, fétide, honteuse / Une semaine avec mon Népou / Il fait chaud, trop chaud : JE NE SUIS PAS FAITE POUR CETTE RÉGION !!!! / Les mots soyeux de Christiane Taubira / N’avoir aucune autorité face à ma gothico-bombasse de coiffeuse, qui fait ce qu’elle veut de mes cheveux  (c’est bon la honte)/ Une amitié qui se termine comme elle a commencé : dans la passion / Tenir, par un fil ténu / L’Ardèche sous la pluie / Le crabe, ce crasseux, cet abject, qui vient retirer injustement la vie à un sage infiniment courageux… et une part de mon enfance qui s’envole avec lui / Perpétrer des attentats sur du  chocolat, comme avant / Un départ, des discours, des larmes. Celles qui partent et ceux qui vont arriver /  To be or not to be une électrice dans cette campagne (non pas crier !) /