Moi Présidente : ébauche de mon programme

Chère Lectrice, cher lecteur. Je partage mon programme avec toi. Si tu as envie de m’élire, je te laisse voter 1 😉

Travail / Emploi / Formation

– Abroger la loi travail

– Réformer le droit du travail : réduire le temps d’embauche et de rupture de contrat.

– Réduire le temps de travail pour mieux le répartir, favoriser le télé travail.

– Revoir le statut d’auto entrepreneur pour protéger les créateurs d’activité.

– Egalité salariale femme / homme.

– Lutter contre le temps partiel imposé.

– Revaloriser le smic et le point d’indice dans la fonction publique.

– Mettre en place une médecine professionnelle digne de ce nom.

– Multiplier par 2 les inspecteurs du travail.

– Encadrement strict des salaires et parachutes dorés pour les « grands patrons ».

– Revoir l’utilisation du chèque emploi service : le favoriser, le simplifier, le rendre plus accessible.

– Faire le ménage dans la grande foire aux formations : REFORMER, simplifier, supprimer, repenser.

– Droit à la formation tout au long de la vie. Obligation de formation pour certaines catégories d’emploi.

 

Instaurer la VIe République

– Supprimer l’article 49-3 de la Constitution (adoption d’un texte sans vote)

– Mettre en place des votations populaires

– Instaurer un quinquennat unique du président de la République

– Reconnaitre le vote blanc

– Accorder un droit de vote des étrangers aux élections locales

– Introduire des instances de citoyens tirés au sort

– Réduire le nombre de députés et Sénateurs,

– Réduire les rémunérations des élus, favoriser leurs formations

– Rendre le président de la République destituable par référendum ou par le Parlement

– Pas de mandants cumulatifs, deux mandats maximum

– Interdire l’embauche d’un proche comme attaché parlementaire

 

Ecologie

– Assurer 50% d’énergies renouvelables d’ici à 2025

– Sortir du diesel à l’horizon 2025

– Investir dans l’agroécologie, les circuits courts et les coopératives agricoles

– Fermer les centrales nucléaires en fin de vie

– Interdire les pesticides soupçonnés dangereux

– Suspendre les travaux de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

– Impôt spécifique pour les entreprises polluantes. Principe du pollueur payeur.

– Interdiction d’allumages intempestifs

 

Impôts

– Impôt sur les grandes fortunes

– Etablir un impôt unique sur le patrimoine

 

Diplomatie et Défense

– Reconnaître l’existence de l’État palestinien

– Ré instaurer le service militaire

– Doubler les effectifs de la réserve opérationnelle

– Réinstaller une police de proximité et une police de la route

– Suspendre l’état d’urgence « à court terme »

– Interdiction de retour sur le territoire de personnes parties combattre dans les rangs de groupes terroristes

 

Education / Famille

– Renforcer la formation des enseignants

– Doubler les places en crèches

– Recruter des enseignants

– Appliquer une aide gratuite aux devoirs

– Revoir les zones d’éducation prioritaires et le nombre d’élèves / classe

– Revoir le temps péri scolaire : activités sportives, ateliers créatifs et culturels, enseignement musical obligatoires, encadrés par de vrais enseignants

– Revoir les critères d’adoption plénière

 

Santé / Social

– Lutter contre les déserts médicaux

– Revoir le numérus clausus

– Etablir un droit à l’aide médicale à mourir

– Etendre la PMA (Procréation médicalement assistée) aux femmes seules et couples homosexuels

– Permettre aux personnes engagées en PMA de se mettre en congé maladie

– Aligner le congé paternité sur le congé maternité

– Facilité les démarches pour les trans, réduire les délais

– Construire davantage de structures d’accompagnements pour les SDF

– Protéger les petites retraites

Publicités

Elle

Elle me sait.

Plus que ma mère, plus que mon Népou, plus que moi.

Elle me devine à travers mes gestes, ma voix, ma peau.

Elle est mon âme sœur, mon pilier, mon poumon, ma tendre.

Elle m’a accueillie, soignée, pansée, nourrie, cajolée, caressée, aimée.

Plus que son propre enfant peut être, autrement, différemment, intensément.

Notre histoire, c’est celle d’une quarantenaire, qui accepte de faire entrer dans sa famille un bébé dont les parents éprouvent quelques difficultés à s’occuper…

C’est celle d’une mère déjà flanquée d’un grand ado, qui a le cœur assez grand pour donner encore, pour donner plus, pour combler les trous, remplir les vides. C’est celle d’une femme  qui décide malgré les obstacles, malgré les difficultés, de couver l’oisillon d’une autre, tout en lui laissant la place.

Pour moi, elle a gommé les différences, elle a surmonté ses peurs, affronté les critiques. Elle m’a fait sienne. Je suis entrée dans sa famille, j’ai eu d’emblée une place naturelle, une place que je n’ai jamais eu « chez moi ». Avec le recul, je sais que ce chez moi n’a aucune signification. Il n’y a jamais eu de réel chez moi, sauf chez elle.

Nous avons beaucoup vécu toutes les deux. Fusionnelles. Son fils prenant son envol, son mari travaillant de par le monde. Nous nous sommes, un peu, reposées l’une sur l’autre. J’étais la présence indéfectible lors de ses épisodes de souffrance et de solitude, elle a été mon repère dans mes nuits.

Cet amour là est incommensurable, il a toujours été inconditionnel aussi.

Aujourd’hui, elle a 80 ans. Elle ne voit presque plus, elle est souffrante. Il y a des choses qu’elle ne peut plus faire seule : mettre  ses chaussures, boutonner son manteau, couper sa viande. Ses mains se sont teintées, ses cheveux clairsemés, sa peau affinée.

Elle est un bien précieux que l’on chérit. Son fils, ses petits-fils, moi.

Elle a toujours l’esprit alerte, toujours ses emportements, ses émotions exacerbées mais ses yeux sont tristes, infiniment. Il y a la souffrance à ne plus voir la vie, ses petits enfants, la nature…

A mesure qu’elle s’étiole, me cœur se serre….

Je me prépare à faire sans Elle, chose dont je me sens totalement incapable aujourd’hui. La vie sans elle, ne serait plus la même vie.

Temps suspendu

Quelques jours de vacances (encore…), et :

Filer rejoindre Cousine préférée dans sa nouvelle maison. Profiter des enfants, du soleil, de la ville. Évoquer les autres membres de la famille (sans trop critiquer hein !), ébaucher des projets de vacances ensemble. La regarder au milieu de ses enfants et mesurer à quel point nous avons des conceptions très différentes en matière d’éducation alors que nous avons été élevées de la même façon (ou presque).

Profiter de la maison-refuge, trier, ranger, jeter, projeter de nouveaux travaux et de nouveaux achats. Je me sens de mieux en mieux dans cet intérieur, qui me correspond de plus en plus.

Écrire, bloguer, pinterester ! Je viens de découvrir pinterest et cet outil m’éclate vraiment.

Profiter de la nature, (malgré les giboulées de mai), respirer à pleins poumons, contempler les couleurs… Rien de mieux pour lutter contre mon appréhensuin du retour au travail…

Enchainer les RDV : visites de salles, RDV traiteurs et commencer à angoisser pour la déco (un peu tôt, donc un peu ridicule, je le sais).

Oublier le quotidien, mettre loin certaines préoccupations et soucis.

Retrouver Louise ma coiffeuse, qui a vaincu le crabe avec force et détermination. Louise est fine psychologue, elle me décrypte à travers mes cheveux. Cette femme est rock’n’roll roll, magnifique, incroyablement terre à terre.

Échanger longuement avec les cousins de Marseille. Comme j’aime mes cousins ! Nous nous voyons peu mais toujours avec énormément de plaisir, toujours dans le partage et surtout le rire.

Savourer ces moments suspendus, de bonheur, de bien être.

Avant de retourner au travail demain (sans plaisir ni envie).