Fille d’automne

La fraicheur est revenue et avec elle la « liste de mes envies ».

J’ai le sentiment de revivre. Pouvoir profiter à nouveau des extérieurs, me balader dans ma campagne et surtout m’occuper de ma maison que j’ai laissé en friche tout l’été.

Cet été, j’ai le sentiment d’avoir vécu dans une grotte. Enfermée, les fenêtres ouvertes en soirée seulement, peu de sorties, peu de loisirs, beaucoup de retranchements et de renoncements aussi.

J’ai retrouvé une énergie.

Celle de redonner « visage humain » à mon antre. J’ai rangé, frotté, fait brillé et j’en ai ressenti une immense satisfaction intérieure, un soulagement. Rendre belle ma maison, me permet de ranger mon propre intérieur, prendre de la distance, me sentir soulagée.

Et puis, plus je vieillis je crois et plus je ressens le besoin physique de nature. Toucher les arbres, être en forêt, me retrouver dans une végétation verdoyante et luxuriante sont des essentiels à mon équilibre. Sortir le matin tôt ou en revenant du travail sont des SAS indispensables à un quotidien qui me devient de plus en plus pesant.

Me projeter, notamment par rapport à ma maison, réfléchir à ce que je vais faire de cette horrible cuisine, embellir mon cadre de vie, me réveille un peu.

Au fond, je suis de l’automne et du printemps aussi…

Publicités

Wedding point J – 4 mois

Quand tu te maries, tu aimerais que la terre entière tout ton entourage soit au taquet comme toi. Qu’on s’enthousiasme, pousse des cris de joie devant ton merveilleux faire-part, qu’on te pose des questions pour s’informer de l’avancée des festivités, qu’on saute de joie à la seule idée de franchir cette étape avec toi.

Tu aimerais n’avoir pas à supplier pour que les témoins lisent un texte et pour que la famille soit présente quelques jours avant pour aider un peu.

Ça c’est dans un monde idéal.

Car en réalité, les gens (cette nébuleuse que tu as invité à ta noce et qui va te couter un bras), se fichent pas mal de savoir que tu as sué sang et eau pour trouver le faire part et pour en faire une œuvre qui va traverser le temps avec des phrases qui vont bien, quant au blog que tu as passé des week end à construire, ils ont tout simplement oublié l’adresse.

Monde cruel.

A l’heure qu’il est il ne nous reste plus qu’à construire la cérémonie laïque (tu sais ce truc venu des États Unis, auquel personne ne comprend rien) et à nous concentrer sur la décoration. Soit sans doute le plus gros morceau.

A moins que nous décidions de tout annuler pour filer en douce à Las Vegas.

Wedding point : mois 2

J’ai lu des kilomètres de blogs sur la question (qui m’ont donné envie de pleurer tant ils sont beaux)

J’ai ingurgité des kilotonnes de photos (thanks pinterest)

Je me suis ruinée en magazines spécialisés

J’ai fait des listes : des invités, des hôtels, des traiteurs, d’accessoires de déco, de prix pour la déco, de chansons, de magasins de mariage

J’ai fait du tri dans ces listes

J’ai rencontré des traiteurs : des boutiques familiales, de grosses machines à gaz sans âme, un jeune couple hypra dynamique. Rassurant.

J’ai fait mon premier chèque pour la salle (glurps). J’ai découvert qu’il y a très peu de salles dans mon coin et surtout très peu de salles vraiment accessibles financièrement.

On a tranché sur les couleurs : rouge et gris anthracite

On a trouvé LE faire part

On s’est dit : allez, on fait un save the date, non le save the date c’est trop modeux, c’est pas nous. Allez si, on fait un save the date délire (mais on n’est pas sur le même délire…)

On est à peu près ok sur la déco : simple et pas chichiteux, en dehors des modes actuelles (rétro chic, guinguette, champêtre, romantique, écolo) MAIS avec des ballons.

La wedding team est au complet, le weeding week end est calé, le célébrant pour la cérémonie laïque est trouvé (Olé !)

On a répondu à 10000 questions (au moins), attention, c’est dans le désordre :

se marier ? mais pour quoi faire ?!!! ; dépenser autant d’argent par les temps qui courent, c’est une hérésie ! ;  je te le donne en 1000 t’es enceinte ? (mouhaha) ; à votre âge, ce sera un petit mariage non ? ; à ton âge, tu ne seras pas en blanc au moins ?! ; tu as pensé à mettre le cousin Jérôme dans ta liste (pas vu depuis 10 ans) ; une célébration laïque, c’est quoi ce truc ? c’est pour faire comme les américains ? tu pouvais pas te contenter de la mairie ? (coche la mention inutile) ; dis, pas de robe meringue, hein, parce que bon, invites ta grand mère, ça fera plaisir à ton père (re mouhaha).

Dans 10 mois, sûr, je peux devenir wedding planeuse 😉