News from the World : april

La télé réalité tue. Cette TV poubelle dont le seul objectif est de flatter des esprits voyeurs (dont le mien) en faisant du chiffre, n’en finit plus de faire parler d’elle. Il m’aura fallu cet évènement tragique (le suicide du médecin urgentiste sur Koh Lanta) pour prendre définitivement conscience qu’en regardant  toutes ces daubasses je crédite, je participe. Aussi exit 4 mariages pour et autres stupidités du genre… vais lire et méditer, ce sera plus productif.

Pendant 4 mois, un ministre de la République nous a trimballé à coups de mensonge éhontés. Légitime tollé général. Commentaires jusqu’à la lie. Encore un, un de plus qui vient salir par ses actes, par sa risible « part d’ombre » l’exercice de l’État. Encore un qui méprise non seulement son électorat mais aussi la France entière. C’est un acte inqualifiable et honteux. Il a matraqué la France à coups de réformes drastiques : qu’il rembourse ! Il est désolé, dévasté ? J’en suis personnellement ravie. Lorsque l’on occupe de tels postes, on prend ses responsabilités, on se montre digne de sa fonction.  Je ne sais pas ce qui me fait le plus mal, son mensonge inqualifiable ou bien les larmes de Gérard Filoche (Inspecteur du Travail et élu socialiste). Un homme que j’ai eu la chance de croiser. Un de ses êtres merveilleux, proche du terrain, militant engagé pour ceux qui n’ont rien.
Aller jusqu’à demander à ce que les ministres publient leur patrimoine ? Tout aussi risible. J’attends d’un Ministre de la République qu’il soit sérieux dans son job et compétent, qu’il ne me mente pas, ce sont pour ce qui me concerne des critères de confiance suffisants.

De nouvelles rencontres blogguesques. Vocale avec la pétillante et énergique MoO . Puis « en vrai » avec Folène. Maman passionnée et femme passionnante.  Une belle rencontre dans un écrin vert, que j’ai quitté sous la neige (Je vous embrasse !).

Dans mon pays, dans ce pays que j’aime tant, on défile dans la rue, contre l’égalité. Les esprits d’une autre époque, s’éveillent. On ratonne, comme aux heures les plus sombres de notre histoire. Et des personnes que nous avons élues, sensées nous représenter, se mettent sur la gueule dans l’Hémicycle pour un regard de travers. Cela confine au cauchemar. Tout cela va bien trop loin. J’ai honte et j’ai mal. Chacun pense ce qu’il veut, c’est entendu. Mais quand donc les français descendront ils dans la rue ENSEMBLE pour les bonnes raisons ?! Si le vote pour le mariage pour tous est une victoire, il a réactivé des clivages qui m’effrayent. Quant à Virginie Tellenne, nouvelle Jeanne d’Arc autoproclamée, appelons la par son vrai nom et non par son ridicule « nom de scène », cessons de donner du crédit à cette marionnette téléguidée et faisons en sorte qu’elle ne fasse AUCUNE voix aux prochaines élections.

Lorsque « tout cela » sera terminé, nous nous rendrons compte, mais trop tard, que le code du travail a été piétiné et que personne n’en a rien dit…

J’ai compris, tandis que Vénérable Directrice a été très absente ces derniers temps, combien les chefs nous imprègnent de ce qu’ils sont. Ils indiquent le chemin, donnent le cadre. En son absence, les lignes sont devenues plus floues et le contexte actuel (baisse du nombre d’offres, sollicitations des entreprises moindres, climat de gravité et de baisse de confiance) nous rend stressés, durs les uns envers les autres. Nous ne prenons plus soin de nous. Je le déplore, je le regrette. Un chef, indéniablement est celui qui insuffle le sens, rassure, s’appuie sur les compétences des uns et des autres pour faire avancer collectivement. Il faut une intelligence, une sensibilité, une force pour être chef. Pour la première fois, j’ose l’écrire : elle m’a manqué.

Quand le calme revient à l’intérieur, il faut toujours qu’un vent de tempête vienne semer le trouble, comme si la sérénité « totale » n’était jamais possible. Les pires tempêtes viennent toujours de ma famille. Chaque griffure éveille en moi les blessures d’enfance et la petite fille s’en trouve touchée. Si j’ai décidé de « rendre », de ne plus me laisser envahir, il y a toujours des petits fragments qui viennent m’atteindre. Sans doute ai-je encore besoin de grandir.

Premier chant du coucou : j’ai fait un voeu 😉

Et mai, qui se profile,  le mois des très attendues vacances 😉

See you soon

Publicités

Le truc que je peux te dire…(après 2 verres de vin blanc)

– Je regarde 4 mariages pour 1 Lune de miel : c’est pour l’inspiration

– Je suis dingue de mes pieds. Non pas que je les trouve beaux, c’est juste que je leur rends grâce de me porter tous les jours. Aussi, une fois par semaine, je peeling, je ponce, je masse. J’adoooore. 3 fois par an, je leur offre une séance chez Christine, une réfléxologue plantaire de talent.

– J’ai une culotte fétiche (10 ans d’âge) que je ne mets que lorsque Namoureux n’est pas là et exclusivement le week end.

– Parfois, quand j’entends mon voisin rentrer, je l’espionne depuis ma fenêtre… pour savoir s’il rentre seul ou pas. J’entends d’ici tes Ouuuuh. Je sais c’est moche mais c’est par pure curiosité, suis pas intéressée j’ai un Namoureux !

– Je jure en voiture comme une charretière, je sais c’est moche mais ça m’aide grandement à tenir…

Bien évidemment, tout ceci reste entre toi et moi 😉