Temps donné

Je cherche les secondes, celles qui me sont offertes pour me reconnecter à moi, pour me poser, me reposer. Elles sont rares, elles se cachent dans les interstices…

J’aime tant le silence de la campagne le dimanche matin, avoir ce sentiment qu’elle n’appartient qu’à moi, que nous faisons corps. Tout est cadeau. Les couleurs chatoyantes, les envols d’étourneaux, le ciel qui laisse passer de furtifs rayons de soleil. La vie est là, dans cet instant, parfait.

J’aime ces instants où tout s’efface. La perspective de la semaine à venir, chargée, compliquée sur certains sujets, les visites dans cet innommable CHU, le stress associé.

Le dimanche plus rien n’existe. Pas de mots prononcés, peu de bruits. Juste le temps qui s’égraine et me qui me laisse le loisir de me reconnecter aux petites choses. Infimes et belles.

Publicités