Syndrome de glissement

Définition 

Le syndrome de glissement (en anglais sliding syndrome) est une décompensation rapide de l’état général, faisant suite à une affection aiguë qui est en voie de guérison et qui parait guérir. La personne semble refuser inconsciemment de vivre.

Nous en sommes là. Dans cet entre deux, sur la ligne ténue qui marque la séparation entre le vie et la mort. C’est un temps suspendu où chaque jour est une lutte contre la montre. Nous scrutons chaque verre d’eau bu, chaque cuillère à soupe avalée, chaque taux (et ils sont nombreux). Nous emmagasinons les moments, les secondes, les paroles prononcées, les sourires, les gestes.

Le médecin nous a dit, très pudiquement de « nous préparer ». Je ne le suis pas, je ne le serai sans doute jamais. Chaque jour est un jour gagné même si j’ai conscience qu’elle ne le souhaite pas. Continuer à vivre, comme ça, dans son lit, sans voir le soleil qui se lève, sans voir les arbres de son jardin, avec des jeunes femmes, plus jeunes qui moi qui l’aident pour tout. Se lever, s’habiller, se laver, aller au toilettes.

Je pense sans cesse à ce temps avec elle et à ce que sera notre vie, ma vie, sans elle. Cet après. Elle ne cesse de me dire qu’il faut que je profite. Mange (notre grand sujet commun) ! Sors ! Voyage ! Elle me rappelle chaque jour, de vivre, intensément.

Ce que ni elle ni moi n’avons fait jusque là…

Publicités

16 réflexions sur “Syndrome de glissement

  1. celestine dit :

    Non on n’est jamais prêt à ça…et pourtant cela fait partie de la vie.
    Courage chère Cloudy, les moments vont être difficiles, je te souhaite de tout coeur de les surmonter.
    Bisous émus
     •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

  2. PaoDora dit :

    Ce doit être terrible pour toi, tes proches mais surtout pour elle. Vis intensément ce dont tu rêve…pour elle. Je t’embrasse et je t’envoie un peu d’énergie cat l’Amour tu l’as déjà très présent en toi…

    • Cloudy dit :

      Oui, le pire est pour elle, tu as raison.
      Je le sais intimement, s’y résoudre est un chemin tellement long et difficile pour moi…
      Des bécots

  3. Den dit :

    Elle t’aime et pense à toi … elle pense à ton après, dans le silence de ce qui demeure ou n’a pas été vécu..
    Continuer de vivre te permettra de surmonter son absence, mais pour l’instant profite au maximum de ses derniers instants même s’ils sont difficiles à accepter… ensemble partagez ce fil ténu qui vous lie à jamais. Il vous restera, plus tard le bonheur vécu toutes deux.. Autorise-la à partir si elle le veut, si les forces lui manquent. Elle doit ressentir ce besoin. Tu es là pour l’accompagner, lui tenir la main fort-aimant..
    Je t’envoie mon courage pour surmonter ce pire déjà connu.
    Avec toute mon amitié sincère,.

    • Cloudy dit :

      Merci Den pour ce message très beau qui me touche infiniment.
      Fort-aimant… C’est tellement ça !
      merci pour ce témoignage d’amitié, que je prends 🙂

  4. mouchette dit :

    Cette situation est si dure pour tout le monde. Personne ne souhaite vivre ses derniers instants en étant si dépendant.
    Je vous souhaite des moments forts de complicité encore mais que cette fin inéluctable arrive vite pour elle, pour qu’elle soit soulagée.
    Plein de courage Cloudy. Des bises de soutien. Et je te souhaite de pouvoir suivre ses conseils.

  5. Melle Bulle dit :

    Tu as écrit cet article si difficile 1 an jour pour jour après la mort de ma grand mère maternelle … J’ai eu l’impression de lire certains de mes mots … Ce syndrôme de glissement est terrible et nous met dans une situation affreuse … celle où l’on souhaite que la souffrance s’arrête, et celle où chaque soir, on se couche en se disant : ouf, elle est encore là …
    Un an après, ma grand-mère est toujours là, tout aussi présente que lorsqu’elle était vivante, mais différemment . Je rêve beaucoup d’elle en ce moment … Je lui parle de mon enfant à naître qu’elle ne connaîtra jamais mais que j’imagine elle m’a envoyée de là où elle est …
    C’est une épreuve si dure à vivre … j’espère que « l’après » ne sera pas si difficile pour toi, mais au contraire une présence quotidienne de son âme … qui fera écho avec ta vie.
    Je t’embrasse … et t’envoie du courage pour affronter la fin de vie de cette personne si chère …

    • Cloudy dit :

      Ma Bulle, je suis très touchée par tes mots.
      Je te serre fort, toi et le petit Elu.
      Je vis chaque seconde et puis c’est tout. Le temps suspendu a quelque chose de cruel…
      C’est ainsi.
      Prends grand soin de vous

  6. Ju'Lyn dit :

    Bonjour, c’est la première fois que je passe sur votre blog…
    Votre article, du moins son titre m’a tout de suite interpellée, moi qui en connait le sens de part le travail que j’ai pu faire.
    Votre texte m’a extrêmement touchée.

    Bien à vous,
    Ju’Lyn

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s