Les choses arrivent quand elles veulent…

Chaque année, en début d’année, je remplis la liste de mes envies, pour qu’elles s’inscrivent, pour qu’elles prennent corps, pour qu’elles s’envisagent en tant que projet à réaliser.

Cette année, à la fois je n’en ai pas eu le temps et surtout et surtout ma liste n’avait pas de « corps ».

Mes intentions printanières commencent à pousser :

– bouger mon corps, le remettre tranquillement en mouvement et surtout le reconnecter à la nature,

– m’éloigner de la TV et des réseaux sociaux (je suis accro à instagram, c’est hyper moche) et me replonger dans mes livres, ils me manquent,

– trouver ABSOLUMENT une activité pour la rentrée. Du doux, du pas prise de tête, du flexible,

– me consacrer cette année, me recentrer, faute de m’épanouir professionnellement,

– étudier de plus près l’alimentation intégrative (si ça te parle, on s’en parle en mp),

– « étudier » la ménopause et ses effets, lesquels me rendent bien plus sensible que je n’étais déjà…

– aménager mon bureau qui ressemble à un vaste chantier et non plus à un lieu de lecture et de réflexion (je ne comprends pas pourquoi je peux organiser et ranger TOUTE la maison, sauf le bureau…),

– choisir le sens que je dois donner à ma vie…

La vie choisira ce qu’elle réalisera en 1er.