Courir après lui, tout le temps

Trois soirs par semaine, je me rends à la maison de repos pour la visiter. Je rentre tard. Je commence par m’écrouler. Je prépare le diner, puis le repas du lendemain et ensuite je me pose un peu pour écrire ici.

Un soir par semaine, je vais faire mes courses. Et rebelote. Ecroulage, cuisinage, écrivage.

Je m’accorde un soir par semaine. Pour les RDV divers et variés ou pour moi. C’est selon.

Lorsque je peux m’accorder du temps, je médite, j’écris dans mes nombreux carnets ou bien je téléphone.

Les weekends où je suis seule, je m’occupe de ma maison principalement, je m’aère, je vois les rares amis qu’il me reste, j’essaye de faire baisser ma liste de livres à lire.

Il me semble, que malgré mes efforts, pour rationaliser, je n’ai jamais le temps. Il me manque.

A la table du petit déjeuner, dans la salle de bain, le midi, le soir, le week end et plus que tout lors de mes congés ou vacances.

J’ai entendu cette semaine, que le temps nous parait plus long à mesure que nous vieillissons car nous vivons de moins en moins de premières fois.

Il semble que ce soit le cas pour moi…

 

8 réflexions sur “Courir après lui, tout le temps

  1. lobservatricepastoujourssilencieuse dit :

    Je crois que l’on pourrait tellement dire sur le temps………..
    Quand j’étais jeune mes parents me disaient au contraire : tu verras, plus les années passent plus le temps file vite.
    Je suis assez d’accord.
    Et puis tu es à moitié seule tout de même et il faut assurer tellement de choses……..
    Je rêve parfois de vivre suivant mon rythme propre, loin des obligations et des rdv. J’y arrive presque pour ce qui concerne mon sommeil, je me couche très tôt parce que j’en ai besoin mais je sais que quand on travaille à l’extérieur on ne peut pas !
    Courage ma belle pour cette semaine qui démarre !
    Bises douces

    • Cloudy dit :

      Je rêve aussi de vivre à mon rythme. Si seulement !
      Merci 🙂 ma semaine a démarré sur les chapeaux de roue…
      Je t’embrasse 🙂

  2. Célestine dit :

    Vivre des premières fois est toujours possible, c’est même une source de bien être d’après certains psychologues, il serait bon de faire au moins une fois par semaine quelque chose que l’on n’a jamais fait…
    Pas si facile quand on court après le temps, comme toi.
    Moi il me semble que c’est le contraire, plus je vieillis, et plus le temps me paraît court…
    Bises encourageantes, ma douce cloudy
    ¸¸.•*¨*• 🦋

  3. Rubynessa dit :

    Pour ma part j’ai plutôt l’impression que le temps me file entre les doigts, que je n’ai jamais le temps de faire ce que j’ai prévu, qu’il me reste toujours des choses en rade….. Cette impression que ce n’est jamais fini, qu’une fois une chose faite il m’en reste 10 derrière qui attendent…. Une chose est certaine, ma notion du temps, avec les années, a changé…

Répondre à lobservatricepastoujourssilencieuse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s