Octobre

Ce repas entre amis, troublé par les turbulences (énervantes) des enfants // T’aimer si fort et ne pas comprendre que nous en soyons encore là // Vivre au pas lent de sa rémission et de ses rechutes // Le travail, si rugueux, si difficile, si éreintant… et pourtant, la force des liens qui fait tenir // Chercher une destination de vacances pour janvier // Chercher où passer notre 31 // Ne plus supporter cette coupe de cheveux // Aimer Louise, ma coiffeuse, pour me faire croire avec autant de conviction, que je suis belle avec ma nouvelle coupe courte // Me sentir lessivée // La laisser sortir de ma vie, comme elle est entrée et accepter qu’elle m’a apporté tout ce qu’elle avait à m’apporter // Le mec est retraité, vit dans une résidence protégée avec personnes de son rang (soit des millionnaires), avec une compagne, une famille unie. Ce que l’on qualifierait de belle vie. Mais le pauvre type, pour des raisons obscures et funestes, décide de dégommer des innocents en plein concert. Horreur absolue. Encore et encore // La droite extrême, qui revient en force en Allemagne et qui inquiète //Pathétique, affligeant, outrageant Trumpy qui lance à des sinistrés du papier essuie tout. Troublant ce peuple qui soutient ce qui semble le meilleur puis le pire // Manu, c’est moi ou bien tu méprises un peu le peuple qui t’a élu ? // Aimer follement l’automne // L’Espagne, la Catalogne : quelle inextricable situation // Les polémiques stériles autour de Christine Angot // Chercher de l’espace disponible dans mon cerveau // Pleurer à l’annonce de la mort de Jean Rochefort. Le dandy, le gentleman, le sublime. Comme s’il faisait parti de ma famille // Dans le scandale Weinstein, entendre que les femmes qui ont dénoncé les faits, sont des actrices en bout de course. Un propos de gros connard sexiste (!) // Ma collègue qui n’arrive pas à « entrer en relation » avec moi. En rire ou se désespérer ? // Trouver où passer notre 31 (hiha !!!) // La chaleur, encore et toujours // Faire une allergie à un rouge à lèvres. Moi !!!!! Non mais allo !!! //  #balancetonporc. OK. Une fois qu’on aura toutes balancé notre ou nos porcs, il se passera quoi ??? // Boutin arrête la politique : alléluia (telle que tu ne me vois pas, je danse la gigue dans mon salon) // Avancer dans l’achat d’une nouvelle douche (diantre que c’est couteux) // Mon corps qui s’essouffle // Opérer un retour professionnel vers le futur // J’ai regardé Wonder Woman (ça arrive aux meilleures…) // La pluie est enfin tombée (alléluia puissance 10) // Le scandale du glyphosate = le summum de l’hypocrisie // Renoncer à l’achat d’une douche et lui préférer des vacances (moins couteuses) // Pleurer devant Taratata (…)

Publicités

7 réflexions sur “Octobre

  1. Vanessa dit :

    Pour #balancetonporc, il se passera quoi après ? Eh bien, il s’est déjà beaucoup passé : moi, ça m’a changée, ça a changé ma façon de comprendre les violences sexuelles et je n’écouterai plus jamais les confidences des femmes autour de moi de la même façon ; ça a soudé les femmes : il suffit de voir, sur les blogs par exemple, comment des femmes qui tombaient souvent dans les propos sexistes et le slut shaming ont évolué et se montrent plus solidaires ; et puis, ça va sans doute changer bcp de choses pour cette connaissance qui a déposé, il y a qques mois, un dossier contre son chef pour harcèlement et qui espère, grâce à ce mouvement, être enfin entendue de la justice et qui déjà est entendue de ses collègues qui jusqu’à présent trouvaient son histoire hyper bizarre.
    Voilà, à mon sens, à quoi ça sert « balancetonporc ».
    Bon mois de novembre, Cloudy.

    • Cloudy dit :

      Merci Vanessa pour votre partage.
      Travailleuse sociale, j’ai été confrontée à plusieurs témoignages, tel que celui que vous décrivez.
      Nous avons longtemps prêché dans le désert, en rapportant les faits, en réclamant que la parole des femmes, au travail, dans les commissariats, soit non seulement entendue mais surtout traitée avec bienveillance. Car, ces femmes étaient au mieux des affabulatrices, au pire des personnes qui l’avaient bien cherché.
      Oui, les choses bougent et en tant que femme, je ne peux que m’en réjouir.
      Seulement, j’espère que nous n’aurons pas à déplorer dans quelques mois, ou dans quelques années, que le soufflet est retombé.
      Car alors ces victimes le seront à double titre.
      C’était là, une partie de mon propos.
      Bon novembre à vous aussi.

  2. AlainX dit :

    Et le retour du choléra ? Aux États-Unis, en Algérie, et à Cuba… ?
    Et Ersinia Pestis, en Libye, à Madagascar ? Qui rendit célèbre Albert Camus ? Cette nouvelle souche du bacille qui résiste aux antibiotiques, et tue en 24 heures !
    Tu me diras, une bonne épidémie comme au bon vieux temps de la peste noire au Moyen Âge, ça va faire de la place sur la planète…
    Sans oublier, bien entendu, le risque que le ciel ne tombe sur nos têtes gauloises, avant qu’il ne soit hier.
    Comme disait Coluche : on peut toujours essayer le gaz !…
    😉

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s