Le plan

Je me demande souvent ce que la vie a comme plan pour moi.

Il y a dans mon histoire, comme dans celle de millions d’autres personnes, des pics d’infinis bonheurs, « la chance » et ces descentes aux enfers, indescriptibles qui me laissent souvent sur le carreau.

Je suis une abonnée à la saudade. Ce terme portugais me colle si parfaitement à la peau. Je suis aussi une familière de la mélancolie, déprimes et dépression ont laissé quelques traces sur mon chemin.

Pourtant, je ne cesse de regarder ma chance. Celle d’avoir rencontré des personnes formidables, parmi lesquelles celles qui m’ont élevée, d’avoir eu des ami-es précieux, des professionnels de tous ordres qui m’ont aiguillée, fait avancer ; d’avoir un quotidien doux malgré tout.

La crise de la 40 aine dit-on…. Mais il me semble que mon parcours est jalonné de crises. Je suis une criseuse professionnelle.

Alors quoi ? Quelle est cette nouvelle vague. Celle qui dit qu’il n’y a plus de sens, plus de substance, plus de matière… de joie ?

La ou les réponses, sans nul doute, sont en moi.

Mais je ne les trouve pas…

 

Publicités