Février (il faut tenir jusqu’en mai)

Trachéite, fièvre et nez qui coule / Fissure dans le parc-brise, comme une allégorie de mon quotidien / « C’est un passage, comme une turbulence, il faut tenir jusqu’en mai » (glurps) / Décider de se remettre en recherche d’emploi / Décider de se remettre en recherche de formation / 5 ans sans toi et un trou béant dans mon cœur /  Puiser loin dans mes ressources (intérieures) / Ma journée « requinquage » avec ma MF, formidable coache / Le doute, si  puissant qu’il creuse des sillons / Aimer tous les jours davantage ma maison / Les mots qui ne sortent pas (bordel de merde) / Ma sweety  a un amoureux (achevez moiiiii) / Les 25 ans de mon blond (re-achevez moi) / Trouver MA formation pour le mois de juin / La lecture attentive de « Ta deuxième commence quand tu comprends que tu n’en n’as qu’une » / François F., Riri Fifi et Loulou (ou comment dégouter le citoyen lambda de la politique) / Donald (trop c’est trop) / Un mal de gorge persistant (ou comment ton corps te fait comprendre que tu ne digères pas !) / L’open space m’a tuée / Mon père qui se fait dépouillé par un f*****g connard / Le viol comme pratique policière et tout un pan de société qui se soulève, à juste titre / Avoir envie de m’échapper (loin)/ L’anniversaire de ma Môman, la sentir se faner / Réagir, trop, agir trop peu et le déplorer / Avoir envie que ça s’arrête et le dire / Marie l’esthéticienne, une fée parmi les fées, qui m’a fait me sentir bêlllle / Pressentir qu’il faudra tenir jusqu’en juillet / Des fiches de poste qui n’arrivent jamais / Prendre RDV pour se faire arracher des dents et avoir des envies de meurtre à l’encontre de ce connard d’ancien dentiste / Le Spritz du Saint Vincent (à se taper le cul parterre) / Ma sweety a 16 ans (putain tu avais 2 ans hier !!!!!) / Le livre « la Seulitude » / Quelques jours de congés comme une libération / Les retards des trains, être si habituée, ne même plus s’en offusquer / La place que prend le travail, pendant les vacances. Détester ça / Le rire des enfants, les câlins des enfants et le vide intérieur / Le repas de famille avec du poulet antillais dedans (à se taper le cul parterre) /  Avoir envie de rester sous la couette pour faire taire les bruits…

Publicités

8 réflexions sur “Février (il faut tenir jusqu’en mai)

  1. dlandelle dit :

    Je n’ai pas tout décodé, mais le tableau est bien rempli. Je me trompe ou il ne s’agit que de choses sur lesquelles tu n’as absolument aucune prise ? dans ce cas tu n’y es pour rien, il ne faut pas que cela te rende malade ! Essaie de te concentrer sur les choses qui t’obéissent, et accepte le reste 😉

    • Cloudy dit :

      Je crois que l’on est jamais tout à fait extérieur aux choses.
      Alors oui, tu as raison, certains éléments professionnels ne m’appartiennent pas du tout. Ce qui m’appartient c’est de m’opposer, de dire, voire de partir…
      Pour le reste, tu as encore raison : à moi de trier et de me concentrer sur l’essentiel et l’essentiel c’est moi 😉

  2. mouchette dit :

    Que le mois de mars te permette de trouver un début de chemin vers ta nouvelle formation.
    Je te souhaite de pouvoir rapidement t’épanouir. Bon courage pour toutes ces démarches et pour le reste.

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s