Ma vie de conductrice

Jeune conductrice

Je suis tombée en panne avec l’antique voiture de mes parents. Sur un dos d’âne. Impossible de redémarrer le paquebot, que j’ai noyé (c’était la bonne vieille époque des starters). Je me suis donc mise à pleurer…jusqu’à ce qu’un charmant monsieur vienne nous sauver (le paquebot et moi). Je crois que je lui aurais sauté au cou… Je ne sais plus très bien ce qu’il m’a dit mais cela ne m’est plus jamais arrivé avec l’engin.

A 19 ans, je suis allée rejoindre une amie à Nice. J’étais tellement flippée que je me suis arrêtée toutes les heures (longtemps), j’ai mis quelque chose comme 6 heures pour m’y rendre. Une chance que je n’ai pas eu de portable à l’époque, ma mère aurait eu une attaque !

J’ai roulé plusieurs kilomètres avec le frein à main. Jusqu’à ce qu’une dame me fasse des gestes désespérés à un feu, que j’ai mis un certain temps à comprendre….

J’ai roulé un peu vite (mais rien qu’un peu) et j’ai ripé le rétro d’un véhicule… lequel m’a coursée. Une des peurs de ma vie (car évidemment, j’ai eu trop peur de m’arrêter).

Plus expérimentée

Je me suis fait emboutir par un camion. Une autre peur de ma vie. Plus de casse que de mal mais des cauchemars et un épisode qui m’a plongée dans une immense mélancolie.

J’ai coursé jusqu’à chez lui un jeune qui m’a fait une queue de poisson. J’ai ouvert ma fenêtre et je l’ai pourri (c’est un brin pitoyable, je dois le reconnaître).

J’ai crevé 3 fois et à chaque fois suis rentrée chez moi pour être sauvée par mon pôpa (on ne rit pas au fond !).

J’ai garé ma voiture sur le parking de mon garagiste et elle est partie sans moi (la voiture). Les ouvriers étaient dehors et évidemment ont ri comme des baleines lorsqu’ils m’ont vu courir après mon véhicule magique. Depuis, je suis presque leur mascotte 😉

J’ai changé de voiture tous les 2 ans (et crevé mon PEL) .Des blanches, noires, grises et jaunes. Mes préférées étant Noiraude et Koquette. J’ai acheté une voiture qui parle, que j’ai gardée quelques mois car incapable de la payer, une belle leçon de vie (et d’humilité) !

J’ai attendu, raccompagné, injurié, chanté, visité, pleuré, ri aux larmes, briqué, pomponnée… Dans les véhicules de ma vie.

Publicités