L’Open space

Depuis un an, j’ai la joie de travailler en open space low cost. Je m’explique : nous sommes trois dans un petit espace, avec un peu de lumière, beaucoup de passage et peu d’intimité (de fait).

Qui a eu cette idée folle ? Je ne sais pas mais si je l’avais en face de moi, je le dézinguerai. De même que si j’avais su, je n’aurais pas signé.

Vraiment.

Alors quand j’entends que certaines entreprises lancent un concept encore plus fou, pour soi disant créer de l’émulation et rapprocher les équipes, à savoir avoir moins de bureaux que de personnels ; je m’étouffe. Tous les matins, c’est la course avec ta pile de dossiers sous le bras, ainsi que ton matériel de bureau (dont pc), les plus malins (lorsqu’ils le peuvent et non pas 45 min minimum de transports aller puis retour), arrivent tôt, les autres font ce qu’ils peuvent… Certains sont partis, les plus jeunes et résistants trouvent ça fun, les autres subissent… Vive les sans bureaux fixes !

Cette manière de toujours vouloir gagner, du temps, de l’espace, de l’argent, au détriment de l’humain me laisse pensive et amère. D’autant plus amère que nous sommes bassinés par le méga concept d’AQVT (amélioration de la qualité de vie au travail).

De quoi mon employeur a-t-il peur ? Que je me relâche, que je ne fasse pas mon travail, que je le vole ????

L’open space me stresse, cela d’autant plus que j’ai des difficultés d’audition, que je crains le bruit mais aussi la chaleur… J’ai développé des qualités de patience, certes, d’écoute aussi et à contrario, je suis plus vite fatiguée, plus vite perturbée par mon environnement.

Que mon employeur ne souhaite pas garantir la confidentialité à laquelle j’ai droit, au moins qu’il la garantisse pour toutes les personnes que j’ai la charge d’accueillir !

Où est la confiance, que fait-on de mon professionnalisme ? Dilués dans un souci de productivité sans doute…

Je ne resterai pas. Pour un certain nombre de raisons, dont celle ci majeure à mon sens.

Le travail, sa valeur sont dévoyés et de fait, mon action avec eux.

 

Publicités

19 réflexions sur “L’Open space

  1. moune95 dit :

    Nous c’est pareil. Nomadisme de bureau, tu changes de bureau 2 fois par jour, tous les jours…. C’est exprès pour rabaisser les employés, c’est une méthode de management. Afin que nous ne nous sentions pas chez nous, qu’on ne personnalise pas les lieux…. C’est vicieux. J’ai détourné le truc avec ma reconnaissance TH… Comme j’ai un clavier adapté et un fauteuil, ils ont renoncé à me faire bouger…

  2. Nina dit :

    Et les « en trop » se retrouvent à travailler debout dans un coin !! manquera plus que le bonnet d’âne.

    • Cloudy dit :

      C’est un peu ça oui !
      Mon Népou a lu que certaines entreprises se sont lancées dans les réunions debouts : elles obligent ainsi à aller à l’essentiel, soi disant.
      On marche sur la tête !!!!

  3. celestine dit :

    Tant qu’il y aura du chômage, les patrons seront les maîtres du jeu…
    Et si plus personne n’acceptait de travailler à n’importe quel prix ?
    Oui je sais, je rêve…mais c’est pour éviter d’avair à vomir sur ce système inhumain. Inhumanisé, devrais-je dire…
    Courage, Cloudy.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Cloudy dit :

      Tu ne rêves céleste Célestine.
      Certain-es essayent, tentent de se faire entendre avec l’aide des organisations syndicales.
      Puis constatant que rien n’avance, lâchent…
      Quand les acquis sociaux reculent, quand le travail ne fait plus sens…
      Douces pensées 🙂

  4. Une ombre dit :

    Cela me rappelle l’ostréiculture…
    Pour augmenter le rendement de la reproduction des huîtres, on les stresse en les plongeant dans une eau tempérée puis beaucoup plus froide…
    Le stress augmente le rendement, c’est une loi de la nature…

    • Cloudy dit :

      Être comparée à une huitre, pourquoi pas 😀
      Je ne partage pas tout à fait votre point de vue chère Ombre.
      Le stress augmente peut être la rentabilité mais à très court terme : maladies, absences, problèmes psys, dévalorisation de soi sont les conséquences de trop grands stress. Au final, tout le monde est perdant.
      Les pays nordiques sont bien plus en avance que nous sur la question et eux y gagnent !

  5. La Plume dit :

    C’est que notre « Maison » nous promet. De l’Open Space dans le 93. Je vais avoir droit à une durée de transport doublée, alors je vais faire partie de ces employées qui iront s’assoir à côté des chiottes pour bosser. Je me sentais déjà déshumanisée, pas valorisée, mais là… Et en plus, je n’arrive pas à trouver ailleurs (car tout le monde cherche, et la concurrence est dure)

    • Cloudy dit :

      Chère Plume, merci de venir ici.
      Je fais toujours des bonds lorsque je lis « maison ». Parce que notre travail ne peut pas être notre maison… La sémantique nous trompe. On donne notre temps, notre énergie mais au final nous nous retrouvons comme tu l’écris si bien totalement déshumanisés !
      Surtout ne te décourage pas de trouver ailleurs, il faut y croire !
      Courage !

      • La Plume dit :

        Quand je dis Maison c’est avec une ironie certaine 😉 Je trouve qu’on y passe bien trop de temps. On bosserait mieux de chez nous en vérité.

  6. mouchette dit :

    Oh punaise ! Tu m’apprends quelque chose avec les sans bureaux fixes. C’est dingue quand même !
    C’est très difficile de travailler quand il y a trop de passage. Et d’autant avec des problèmes d’audition (j’ai ce souci aussi). J’espère au moins que tes deux autres collègues sont sympas…
    Que ce nouvel emploi ne tarde pas trop ! Même si comme écrit plus haut la concurrence est rude malheureusement.

    • Cloudy dit :

      La concurrence est rude, de fait, pour autant il ne faut pas baisser les bras et croire en soi, c’est la meilleure manière, à mon sens, de créer la différence.
      Je te souhaite bonne chance 🙂

  7. Melle Bulle dit :

    quelle horreur ce concept!
    j’ai partagé juste pendant 3 mois un bureau avec une collègue … c’était un calvaire … non pas à cause de ma collègue fort sympathique (on papotait beaucoup d’ailleurs … vive la productivité) mais parce que tu ne peux pas recevoir les personnes dans un bureau partagé !!!!
    aujourd’hui, je savoure mon grand bureau individuel, je m’y sens bien , c’est mon refuge !
    j’espère qu’un jour tu arriveras à quitter cet open space !

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s