Effet boule de neige

Il fait beau. Un peu froid certes, mais la journée va être belle.

C’est le week end, il a neigé un peu. C’est doux et je me sens bien.

Et puis, au cours de la journée, LA phrase. Pas dite pour faire mal, assurément, pas faite pour blesser non plus.

Mais elle a des épines. Par paquets. Elles tracent leurs sillons (les salopes) et viennent ternir le tableau.

Et l’anodin devient du qui fait mal, du qui pique et brûle au dedans.

Il donnerait presque envie de s’engueuler à en faire trembler les murs, pour faire sortir ce qui fait un mal de chien.

C’est rien, trois fois rien mais ça fait effet boule de neige à l’intérieur. C’est froid, ça roule de la tête puis fonce droit vers le cœur. C’est ridicule tellement c’est rien. Mais c’est là, insidieux, présent.

On est grands, on est adultes, on peut se parler, on pourrait mais non. C’est l’enfant tapi qui prend. Et il ressasse, encore et encore.

C’est drôle au fond, comme on est différents, comme on ne voit pas les choses de la même manière, comme nos expériences sont opposées parfois. C’est fou comme on se nourrit de choses différentes, qui ressortent plusieurs mois plus tard, différemment pour l’un et pour l’autre.

La communication qu’ils disaient….

Publicités

6 réflexions sur “Effet boule de neige

  1. kahina dit :

    Je crois qu’il est important de dire à l’autre que sa phrase nous blesse. Exprimer ses sentiments, c’est ce que j’essaie d’apprendre à mon mari qui a parfois des propos durs envers de ses grands enfants ; alors qu’il se sent blessé, il les blesse à son tour.
    Bonne semaine malgré tout, c’est toujours un plaisir de découvrir un article.

    • Cloudy dit :

      Ah la communication !
      Essentielle. Dans le couple, avec la famille…
      Pas toujours aisé néanmoins, selon les circonstances.
      Mais j’y travaille 😉
      Merci pour ces compliments : je prends !

  2. Melle Bulle dit :

    la communication, un monde impitoyable …
    certains mots, certaines phrases nous touchent, nous piquent, nous blessent … plus que d’autres … parce qu’elles ont un certain écho … et l’autre en face n’en a pas pour autant toujours conscience … parfois si, et c’est donc dit délibérément … difficile d’établir une communication juste.

    • Cloudy dit :

      L’autre n’en a pas forcément conscience, tu as raison, car il est à un autre niveau de « développement » que nous. Il ne s’agit que de moi ici, en réalité. De moi et de mes blessures…
      Douces pensées à toi

  3. celestine dit :

    Comme tu décris bien le malaise presque physique que provoquent certaines petites phrases assassines…
    On y travaille, mais qu’est-ce que c’est long à venir !

    ✫ ✫* *
    ✫ ✫ ✫.★**
    `⋎´✫¸.•°*”˜˜”*°•✫
    ..✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫
    ☻/ ღ˚ •。* ღღ ˚ ˚✰˚ ˛★* °ღ ˚ • ★ *˚ .ღ 。
    /▌ *˛˚ ˚ ✰* *˛˚ ˚ ✰* *˛˚ ˚ ✰*
    / \ ˚. *˛ ˚ღღ* ✰。˚ ˚ღ*。 ˛˚ ღ ღ 。✰˚* ˚ ★ღ。
    ღ˛°* ღ ღ Un bisou céleste pour toi

    • Cloudy dit :

      Tu as raison, il faut y travailler, a communication n’est pas un exercice aisé…
      J’essaye et parfois c’est plus fort que moi.
      Je prends le bisou céleste et le dessin qui va avec, il n’y a que toi qui fais ça et j’adore !

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s