Jeudi 20

Je suis allée m’acheter une collection de légumes verts pour ma soupe du soir.

Je me suis offert des roses, de toutes les couleurs pour égayer mon salon. 9 roses éclatantes.

J’ai pris RDV avec une psy « fouillie », qui m’a paru très jeune (non je n’ai rien contre les jeunes), à suivre…

J’ai regardé de plus près ce qu’est le yoga kundalini (si vous pratiquez, je suis preneuse d’infos).

J’ai fait ma méditation de l’amour bienveillant.

Je suis allée balader ma truffe dans ma campagne teintée de couleurs chatoyantes.

J’ai récupéré des assiettes de ma grand-mère, entrée en maison de retraite et avec  laquelle je ne suis plus en contact depuis plus de 10 ans… Je me demande pourquoi je les ai prises et surtout si je pourrais manger dedans.

J’ai réfléchi au goûter que je lui préparerai demain, lui qui fait l’effort de venir jusqu’à moi. Ce que nous pourrons bien nous dire…

J’ai accueilli toutes les émotions et manifestations physiques qui me traversent, les larmes, les crises de panique. J’ai respiré fort, regardé, laissé filer.

dsc02424

 

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Jeudi 20

  1. sylvie dit :

    j’aime bien la toute dernière phrase car je fais la même chose depuis hier soir; j’accueille tout en vrac de mon fouillis intérieur, pas facile mais vital
    sur mon sachet de yogitea , trouvé ceci « happiness comes from contentment » bon! facile me diras tu! pas si simple pourtant, je me dis qu’en acceptant tout ce bazar d’émotions qui passent telle une manif (c’est d’actualité!) avec force bruits, après le calme viendra de lui même
    car tout passe n’est ce pas! c’est ça qui est bon dans le fond, bises chaleureuses

    • Cloudy dit :

      Accueillir, je crois que c’est le seul outil que j’ai à ma disposition aujourd’hui.
      Je te souhaite du courage chère Sylvie pour traverser cette zone de turbulences.
      Est ce que ça passe ? Je ne sais pas.
      On se le dira 😉
      Douce soirée Sylvie

  2. kakushiken dit :

    Wow, tu prends soin de toi !
    Moi je suis assis sur le barre de barre mais je ne la tiens pas… je laisse dériver le tout… aucune envie aucune énergie… juste subir ce qui se passe autour de moi, tentant de devenir invisible…
    Je t’admire

    • Cloudy dit :

      J’accueille, je ne peux pas faire autrement.
      C’est là, violent, harassant.
      Je suis épuisée mais pas invisible. Je ne le serai jamais, je ne le veux pas.
      Nous n’avons pas eu à faire face aux mêmes violences Cher Kakushiken.
      Je n’ai pas de conseils à te donner, pas même de mots suffisamment réconfortants.
      J’ai la conviction (pour moi même) qu’il faut avancer pas à pas. Me considérer en bienveillance, me donner la place.
      Car je sais que personne ne le fera pour moi.
      Je t’embrasse virtuellement fort

      • kakushiken dit :

        Cloudy,
        Tes convictions pour toi-même sont parfaites. Petit à petit, te faire la place… J’aime beaucoup tes mots…
        Et si j’essayais de calquer les traces de tes pas ?
        J’ai deux jours de repos depuis ce matin… J’ai dormis trois heures et mon corps est disloqué, mais…
        Tes mots sont comme du miel sur une tartine de beurre et de pain frais…
        Nous n’avons pas eu le même chemin, certes. J’en serai navré si nous l’avions eu… Mais tu m’as réconforté, par ce bisou virtuellement fort. Parfois il faut me secouer, et tu l’as fait des tes lèvres…
        Je te retourne au centuple ce bisou virtuellement fort, car je suis un reflet… Je ne peux pas ne pas répondre à un bisou, même virtuel,, même dans ma lassitude.
        J’ai la chance d’avoir du soleil aujourd’hui… Les « cloudy » se sont écartés pour laisser passer la lumière… Merci à toi, chère Cloudy.
        Je finirai ce commentaire sur un bisou doux, très doux, comme une caresse d’un rayon de soleil sur la peau. Bisou virtuel, bien sûr…

      • Cloudy dit :

        Merci sincèrement pour tout cela, tes mots me touchent et m’émeuvent 🙂
        Je me permets de te conseiller une lecture : Thich Nhât Han « Prendre soin de l’enfant intérieur ».
        Lorsque je me suis brisée il y a 2 ans, ce livre m’a aidée à me recoller.
        Douce soirée

  3. gballand dit :

    Joli programme, de quoi être contente de vous !
    J’ai souri en lisant : « Ce que nous pourrons bien nous dire »… eh bien, vous pourrez lui parler de tout ça, c’est comme une répétition générale 😉

    • Cloudy dit :

      Merci 🙂
      Contente, je ne sais pas. Je n’ai pas le sentiment d’avoir avancé d’un pouce et je reprends le travail lundi avec mon baluchon de questions, de craintes et d’incertitudes.
      Mais je me suis posée un peu en effet.
      Belle fin de semaine à vous

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s