Refuge

Je reviens toujours ici.

Après des périodes de sécheresse en écriture, après les vides intérieurs, les humeurs en montagnes russes, les périodes de vacances, les doutes, les questionnements innombrables… J’ai toujours besoin de cet endroit.

Je pourrais me contenter de mes cahiers, je pourrais me satisfaire de mon seul regard sur mes mots. Mais ça n’est pas suffisant.

J’aime voir mon post finalisé, j’aime le risque de la critique (bon vous n’êtes pas des centaines ici, ça limite du coup… faut pas déconner non plus), j’aime les retours, les échanges.

Je n’appartiens ni ne fréquente plus aucune « communauté », aussi me manque des figures, des modèles en écriture , comme pêle-mêle  Sarah, Kloelle, Gicerilla, Rouge et la dernière disparue Coumarine. Les échanges ne sont plus aussi riches, intenses… Qu’importe, j’ai toujours ce besoin de venir me cacher derrière cet avatar, de faire perdurer l’aventure 9 ans après l’ouverture de mon 1er blog.

Je me rappelle de ce jour d’octobre où j’ai construit mon premier blog, la boule au ventre, excitée à l’idée d’oser m’exposer. Je me suis pliée à l’exercice quotidien du billet avec bonheur, en traversant tous les états possibles, en les partageant, en les transcendant.

Je n’ai que de bons souvenirs. L’écriture que j’appelle « exposée » m’a permis de prendre du recul, d’affronter mes réalités, de les transformer. Je me suis fait des amis, amis qui sont toujours dans ma vie aujourd’hui. Sans doute parce qu’ici et curieusement plus qu’ailleurs, je suis moi à 100 %, sans triche, sans complaisance.

L’écriture, depuis toujours est mon refuge, mon alliée. Il me semble d’ailleurs, qu’elle a changé, justement parce que je m’y adonnais de manière quasi frénétique au début. Je suis heureuse de constater que ce plaisir intense ne change pas, il m’apporte toujours autant, même si je lui consacre moins de temps, même si mes billets sont moins longs, souvent moins fouillés et travaillés. Pour autant, ce temps passé dans cet endroit est un temps pour moi, exclusivement à moi.

Précieux.

 

dsc02007

Publicités

13 réflexions sur “Refuge

  1. Pierre dit :

    Aaah, les « disparus »… Ceux qu’on aimait lire, ceux chez qui on commentait les textes avec enthousiasme et qui commentaient les nôtre. Et puis avec le temps ils disparaissent, appelés vers d’autres univers, d’autres préoccupations. De nouveaux venus prennent le relais, puis disparaissent à leur tour et ainsi de suite. Si bien qu’au bout de quelques années presque tout le monde a disparu ! C’est un renouvellement constant.
    Celui qui reste relativement stable, c’est l’écrivant. Fidèle à lui-même parce que toujours face à lui-même, premier lecteur, avec qui il ne saurait tricher sans dommages.

    Je suis d’accord avec toi : l’écriture transforme. Peut-être parce qu’elle nous oblige à une certaine lucidité ?

    « ce temps passé dans cet endroit est un temps pour moi, exclusivement à moi. »
    C’est tout à fait juste !

  2. BURSON dit :

    C’est précieux
    en effet de partager ces moments de vie
    alors merci de cette sincérité et de vos beautés, écrites et photographiées.

    Bonne soirée

  3. Coumarine dit :

    je ne suis pas loin, chère Cloudy. Je te lis fidèlement, même sans mettre de commentaire
    (c’est la même chose pour Pierre, d’ailleurs)
    Je reviendrai sans doute, car toi et d’autres, vous me manquez
    Cette écriture aussi me manque, dans cet endroit rassurant qu’est mon blog, malgré tous ses défauts qui m’ont fait fuir
    Je crois que toi aussi, tu es une hypersensible, et ce n’est pas toujours facile à vivre
    Je t’embrasse, chère Cloudy

  4. kakushiken dit :

    Comme je te comprends…
    Combien de fois ai-je fait et défait mes blogs ; emporté par mon enthousiasme ou ma passion et puis de m’échouer sur le vide de mon inconstance ?…
    Ce lieu là qui est le nôtre…

  5. Kahina dit :

    Je commente peu mais j’aime te lire. Tu parles de toi et pourtant je trouve que ton blog parle au delà de toi. Merci de continuer à écrire.

  6. Sophie dit :

    Merci à toi alors, « Cloudy » (!) de venir te réfugier ici.
    Parce que personnellement (et égoïstement : ) j’aime venir lire ici. Oui !
    (Même si je ne suis on ne peut plus discrète ces derniers temps -ah… le temps, ce qu’il apporte, et ce qu’il prend…).

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s