L’étreinte du quotidien

« 21 octobre, après dîner. Processus long et douloureux que cette naissance à une véritable indépendance intérieure. Certitude de plus en plus ferme de ne devoir attendre des autres ni aide, ni soutien, ni refuge, jamais. Les autres sont aussi incertains, aussi faibles, aussi démunis que toi-même. » Une vie bouleversée, Etty Hillesum, Edition du Seuil, 1985, p.69

Je dresse des bilans, je fais des listes, je me remémore un passé souvent douloureux et pesant, je cherche des visages, des mains tendues, je fais des plans.

Je suis à la recherche permanente d’un peu de paix intérieure, de calme, de bien être. Mais il n’en est rien. Tout me parait incroyablement difficile. Les relations, le travail, la vie…

La vie si fragile, au fil tendu si ténu.

Je cherche le sens. Le sens de tout ça. Où est ma place, pour quoi suis je faite ? Pour qui ?