Dépendances

Mes dépendances sont nombreuses.

Longtemps, elles ont été affectives. Mes relations, toutes fusionnelles, me laissaient en lambeaux, dès lors qu’elles se terminaient. Le travail m’a endurcie, je crois, les épreuves de la vie aussi. La perte de meilleure amie d’abord, mon parcours en PMA ensuite.

D’aussi loin que je me souvienne, je suis dépendante à la nourriture. Je me remémore des dimanches après midis, seule sur le divan, angoissée à l’idée d’aller à l’école, mangeant tout ce qui me tombait sous la main. Angoisses, stress, solitude me poussent à manger déraisonnablement. La nourriture est liée à tout mon parcours de vie. Père cuisinier et boulimique, famille d’accueil très portée sur la nourriture. Enfant, j’ai été gavée, puis je me suis gavée seule. A 40 ans passés et malgré les déprogrammations, je suis toujours et plus que jamais dépendante. Les dégâts nombreux de l’hyperphagie, sont irréversibles. Peau, souffle, cœur… Je le sais pour autant, je suis incapable de m’arrêter. Il y a  bien longtemps que la souffrance n’a pas été aussi lancinante qu’en ce moment.

Depuis deux ans, les anti dépresseurs sont entrés dans ma vie. Ils sont arrivés après un craquage nerveux dû à un surmenage professionnel, après des FIV infructueuses, après…. Les anti dépresseurs m’ont anesthésiée, m’ont permis de retrouver le sommeil, mes crises d’angoisse se sont espacées, mes crises de larmes aussi. Je n’ai plus la sensation d’être submergée en permanence, bien que je me sente encore fragile dans certaines circonstances. J’ai traversé les évènements dans une sorte de nuage. Le mariage, le décès soudain de mon beau-père, mon changement d’emploi.  Comme dans la peau de quelqu’un d’autre.

Il arrivera un jour, certainement, où j’arriverai à vivre en cohabitation avec moi, sans douleurs…

Publicités

6 réflexions sur “Dépendances

  1. pimprenelle82 dit :

    Salut, je te comprends. Moi aussi les antidépresseurs sont entrés dans ma vie il y a deux ans après un parcours pma difficile et un burn out. Je commence à voir le bout du tunnel, j’ai arrêté deux médicaments sur 3, obtenu une mutation professionnelle. Courage
    Je pense fort à toi

  2. kakushiken dit :

    Je ne peux donner un conseil particulier. Pourtant, il y a « résonance » entre votre vécu et le mien (quelque part)…
    Je suis entré dans la vie « affamé » volontairement par celle qui m’a mis au monde. Plus tard, après avoir survécu, je me suis jeté sur la nourriture. Ensuite, l’environnement dans ma famille d’accueil a fait que je me suis opposé à cette dernière et l’alimentation s’est dégradée…
    Bref, la nourriture est un palliatif à ‘affectif.
    Il aura fallu que j’accepte l’idée de toxicité de ceux et celles qui m’ont éduqués, pour avoir le contrôle de mes pulsions de fringale…
    Au jour d’aujourd’hui, ma lutte est quotidienne. Je me sers des années de disette pour réduire cette envie de boulimie, là où d’autre s’en serviraient pour justifier leur élan irrésistible.
    Point d’anti-dépresseurs pour moi. Incompatibles avec mon job et incompatible avec ma personnalité… Je me suis mis à fumer pour pallier aux tensions…
    Mais voilà qu’aujourd’hui, je dois cesser de fumer… Je sais ce qu’il va se passer et je m’y prépare au mieux…
    Mais comment vous apporter une aide, si ce n’est de vous conseiller de faire face à votre douleur, à vos terreurs, et de tenir bon afin de « pointer du doigt » l’origine de tout cela ?…
    Certains peuvent le faire seul (comme moi) est le prix à payer est terrifiant… D’autres préfèreront une aide extérieure…
    L’important n’est-il pas de faire face, plutôt que choisir la fuite ?

    Sincèrement je vous souhaite (je nous souhaite) d’atteindre une certaine paix de l’âme… Vous avez choisi un chemin différent du mien, mais finalement ils se rejoignant dans la destination…
    Ne renoncez pas, quelle que soit la difficulté !

    • Cloudy dit :

      Merci pour ce partage qui me touche beaucoup.
      Peut on seulement m’apporter une aide ?…
      Je nous souhaite aussi cette paix intérieure.
      Je ne renonce pas, pas encore. Je suis juste fatiguée.
      Belle soirée

Répondre à pimprenelle82 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s