Tendances

Il y a chez moi cette tendance naturelle à être rattrapée par mes démons.

Ils courent toujours plus vite que moi.

Je vais bien, plutôt très bien, si ce n’est toujours ce besoin de manger-manger-manger… qui bien sûr est le signe.

Le signe que la secousse n’est pas loin. Tout à coup, tout s’écroule à l’intérieur, dans un grand fracas.

Je ne me sens pas à ma place, la mélancolie fait des ravages, j’ai envie de pleurer, crier et m’enfuir, loin.

J’ai besoin de soleil, de nature, de silence, de ne rien faire. J’ai besoin de me retrouver.

Car, je le sens, chaque jour m’éloigne un peu plus de moi. De mes envies (bien minces à l’heure qu’il est), de mes besoins.

Par ce travail, un immense désenchantement, dans lequel je ne me sens pas utile, pas à ma place.

Ma vie qui ressemble à de « l’obligé », à de la contrainte. Contrainte d’aller travailler pour gagner sa vie, pour avoir un statut social, pour rassurer l’entourage. Contrainte de faire comme si.

Rien dans ma vie aujourd’hui ne me ressemble. Je me demande ce qui m’a conduit là et comment j’y suis arrivée. Il y a bien sûr les croyances familiales dont je suis chargée, que dis-je lestée. Mais il n’y a pas que cela.

Mes choix, ces drôles de choix qui m’ont conduite là où je suis aujourd’hui. Le choix d’un travail, le choix d’amitiés des plus éphémères.

Je sens bien que c’est la fin de quelque chose mais je ne sais pas de quoi.

Je sens bien que ce travail n’est qu’une étape mais vers quoi….?

Cette semaine, je vais annoncer que je souhaite quitter ce poste.

Avant de sombrer totalement et pour arrêter de faire semblant.

DSC01045

Publicités

10 réflexions sur “Tendances

  1. ellinda dit :

    Faire « sans blanc », c’est quelque part se condamner à se perdre dans le noir.
    Ton poste est d’une grande lucidité.
    Aie confiance en ta petite voix.
    Tu te diriges vers le meilleur pour toi.
    La porte est prête à s’entrouvrir…
    Bonne soirée.

  2. gballand dit :

    Difficile de pousser des portes que l’on croit parfois interdites pour s’autoriser autre chose. Voir sa vie en une suite de contraintes, je me reconnais un peu dans vos mots… Je vous souhaite en tout cas bon courage sur votre route.

  3. cricri60 dit :

    Première fois que je mets un commentaire, mais beaucoup de choses chez vous font écho chez moi !
    Vous dites : « Avant de sombrer totalement et pour arrêter de faire semblant. » Je dirais plutôt : « avant de voir la lumière ! » je crois que l’on gagne toujours à ne pas faire semblant

  4. sylvie dit :

    chaque fois que je te lis chère Cloudy, je suis touchée
    je fais un break depuis quelque temps côté travail et je sais que ce n’est pas facile de redessiner ce que l’on souhaite, bises affectueuses

    • Cloudy dit :

      Oh !
      Merci Sylvie 🙂
      Comment capitaliser nos expériences à toutes pour trouver le bon chemin pour soi…
      Grande question
      Douces pensées Chère Sylvie

  5. Floverslebleu dit :

    On a le droit de se tromper. C’est de persister dans son erreur qui serait grave. Pose ta dem le coeur léger sans te culpabiliser. Tu n’envisages pas d’en profiter pour rejoindre ton homme puisque tu n’auras plus d’attaches professionnelles?

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s