Parolé, parolé, parolé…

Il y a quelque chose de curieux à venir ici.

Poser les mots (maux pour ce qui me concerne en ce moment). A s’exposer aux regards et aux critiques ou appréciations de personnes que l’on ne connait pas.

J’ai renoué avec le blog, tandis que mon aventure FB m’apportait questionnements et insatisfactions.

Je renoue avec l’habitude des mots du soir sur ce blog. Mais plus encore qu’avant, je guette les messages, les passages et les statistiques…. Parce que je me sens fragile peut être, parce que j’aime ce fil ténu qui me relie à d’autres que moi, à ma communauté d’âmes qui m’a souvent apporté plus que mes proches dans la « vraie vie ». Qu’adviendrait-il si nous nous rencontrions, serions nous ami-es, aurions nous les uns envers les autres la même attention….?

Ce sont des questions que me taraudent tant toutes mes relations amicales ont fini dans le mur. Il n’y a guère que dans le champ professionnel que j’ai tissé des liens solides mais qui ne se sont jamais transformés.

L’amitié est une géométrie variable.

Que peut il y avoir chez moi ? Est ce moi d’ailleurs ou bien les relations aujourd’hui qui s’effilochent à mesure que passe le temps. On zappe les personnes, comme on zappe à la TV, comme on clique à toute vitesse sur internet ?

Une profonde griffure.

Publicités

5 réflexions sur “Parolé, parolé, parolé…

  1. iotop dit :

    Bon jour,
    « L’amitié est une géométrie variable. » Je reste perplexe. Une amitié de un an n’est pas une amitié de trente ans 🙂
    L’amitié ce sont des points communs, un genre de « feeling ». A trop demander, il peut y avoir rupture et inversement. C’est un équilibre. Et comme tout équilibre, c’est une succession de déséquilibres. Bref, ne nous sommes pas tous des funambules ? Après, cela dépend de la hauteur de la chute en cas de pépin 🙂
    Max-Louis

  2. Pierre dit :

    Oui, il y a quelque chose de curieux à venir ici. Curieux dans le sens de curiosité, intérêt. Personnellement je suis, à chaque fois, curieux de ce que tu vas dévoiler de toi. Et cette fois je suis enchanté 🙂

    Tes interrogations recoupent les miennes. Voilà des années que je m’interroge sur la durabilité des liens, constatant que la plupart finissent par s’effilocher. Que ce soit dans la vie sensorielle ou immatérielle, leur solidité n’est jamais acquise. Pour moi c’est assez troublant. A tel point que je ne sais pas vraiment comment établir des fameux liens…

    Je ne me dis pas que cela vient de moi, mais bien de la multiplicité des possibles. Et peut-être aussi de la curiosité, qui m’attire toujours vers la découverte, la nouveauté, l’inconnu. Une sorte d’attirance vers l’intensité, la vibration sensible.

  3. chriswal dit :

    On ne zappe pas mais on change, et d’autres non.
    Je me rends compte qu’on s’imagine beaucoup sur nos amis et que finalement les VRAIS ne sont pas ceux que l’on croit ! J’en fais les frais ces temps-ci, je me rends compte de certains fossés ! Je suis déçue de certains et super heureuse et fière d’autres…
    Si nous nous rencontrions je suis certaine que nous serions de VRAIES amies…
    Ma douce, je t’embrasse et t’envoie de douces pensées amicales …

  4. sylvie dit :

    oui je sens un peu ce que dit Pierre, curiosité, intérêt profond pour ce que disent les autres, leurs univers
    même à distance c’est vrai, « du vrai »
    bon week end, amitiées

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s