Il y a…

Ces quelques cheveux blancs. Sur les tempes et sous la frange. de plus en plus nombreux, de plus en plus difficiles à cacher (longtemps)

Ces rides aux coins des yeux. Et la pire, celle du lion (salope) qui se creuse de plus en plus.

Les joues. Remplies, rosées la plupart du temps, rouges en période de grand stress ou lorsque je pique un fard.

Le double menton. Omniprésent, omnipotent, risible de fatuité

Ces bras qui avec le temps se transforment en chauves souris.

Les bouées, sur le ventre, de plus en plus opulentes. Affreusement, douloureusement visibles.

Les cuisses, qui frottent, vallonnées, orangées, striées.

Il y a trop de tout partout….