Similitude

Edie est débordante, de chair, de kilos qui prennent toute la place dans sa vie et celle de sa famille. Une forte tête, imposante et pas seulement du point de vue de son poids. Edie est une femme de caractère, de convictions aussi.

Enfant en surpoids, elle n’a de cesse sa vie durant de grossir. Au grand de ses parents, puis de son mari et enfin de ses enfants.  Tous impuissants, incapables de de lui venir en aide.

Edie s’en fiche. La bouffe c’est son passe temps, à temps plein. Même lorsque les liens se délitent, même lorsque son corps la lâche.

L’auteur croque la lente descente aux enfers d’une famille juive, dont le pilier est cette mère omnipotente. Une femme avec une histoire, des attaches, des souffrances, quelques fantômes et des amours déçues. Autour d’elle, il y a la fille chérie, célibataire, célibattante, le fils prodigue qui a quitté le foyer un peu trop tôt et l’époux aux illusions perdues.

J’ai dévoré ce livre.

Tout chez Edie est attirant autant que repoussant. On a envie de la comprendre, de la prendre dans ses bras et parfois de lui mettre de grands coups de pieds au cul. Elle est arrogante, intolérante, chiante et pourtant diablement attachante dans ce qu’elle dit de son rapport à la nourriture, ou plutôt, laisse entendre…

 

Publicités

8 réflexions sur “Similitude

  1. Mi-chemin dit :

    Tu as « dévoré » ce livre……j’aime bien ton jeu de mots !
    Ha on pourrait aussi parler des mères juives, c’est aussi une culture où la nourriture a une grande importance et il y a tellement de cultures comme ça, tellement d’endroits dans le monde où l’embonpoint est un signe de réussite et de bonheur.
    Et je comprends que tu aies aimé ce livre.
    Bisous ma douce

    • Cloudy dit :

      Purement involontaire, je ne m’en suis pas rendue compte. Un acte manqué qui veut dire beaucoup de là où je suis actuellement.
      Bien sûr que nous sommes emprunts de notre culture, alors cette mère juive, tu penses ! elle interpelle à pleins de niveaux.

  2. Nours dit :

    Le résumé du livre m’avait tenté mais un détail tout con m’a bloqué… la description physique des personnages (âge, etc….) ne colle pas avec la photo de la couverture. Et comme j’attache toujours beaucoup d’importance à la couverture, comme la première graine d’où l’histoire va pouvoir pousser dans ma tête… cette incohérence n’a pas été compatible avec ma maniaquerie.
    Ton avis de lectrice ?

    • Cloudy dit :

      Bienvenue ici Nours.
      Il est vrai que c’est la couverture qui m’a attirée en premier lieu (sans que je sache pourquoi d’ailleurs, peut être un petit air de Little Miss Sunshine…), j’ai vaincu ma maniaquerie pour aller au bout de ce livre qui mérite qu’on l’honore jusqu’au bout 😉

      • Nours dit :

        Bon, OK, je vais laisser mes Ellory et Lehane du moment pour un peu plus de légèreté avec cette famille sympathique. Merci pur le conseil 🙂

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s