Similitude

Edie est débordante, de chair, de kilos qui prennent toute la place dans sa vie et celle de sa famille. Une forte tête, imposante et pas seulement du point de vue de son poids. Edie est une femme de caractère, de convictions aussi.

Enfant en surpoids, elle n’a de cesse sa vie durant de grossir. Au grand de ses parents, puis de son mari et enfin de ses enfants.  Tous impuissants, incapables de de lui venir en aide.

Edie s’en fiche. La bouffe c’est son passe temps, à temps plein. Même lorsque les liens se délitent, même lorsque son corps la lâche.

L’auteur croque la lente descente aux enfers d’une famille juive, dont le pilier est cette mère omnipotente. Une femme avec une histoire, des attaches, des souffrances, quelques fantômes et des amours déçues. Autour d’elle, il y a la fille chérie, célibataire, célibattante, le fils prodigue qui a quitté le foyer un peu trop tôt et l’époux aux illusions perdues.

J’ai dévoré ce livre.

Tout chez Edie est attirant autant que repoussant. On a envie de la comprendre, de la prendre dans ses bras et parfois de lui mettre de grands coups de pieds au cul. Elle est arrogante, intolérante, chiante et pourtant diablement attachante dans ce qu’elle dit de son rapport à la nourriture, ou plutôt, laisse entendre…

 

Publicités