Poser les maux

01082015

Avec les années, mes lectures, mes rencontres et mes nombreuses thérapies, j’ai appris à me connaitre.

Je sais les blessures d’enfance : la blessure d’abandon, celle de rejet, je sais le cruel manque de confiance.

Ce sont ces maux qui m’ont conduit à l’hyperphagie et ont fait de moi la cliente parfaite pour les déprimes multiples d’abord puis pour la dépression.

Je sais. Intellectuellement et physiquement tout cela.

Mais savoir n’est pas suffisant. Aux premiers signes, ceux des égratignures, des doutes, des vexations, tous les démons sont vent debout.

Le signe que je ne suis pas guérie, le signe que tout ce qui est tapi, non élucidé n’est pas réglé.

Aussi,  si les valises se sont allégées, elles n’en demeurent pas moins toujours très présentes…

Publicités

13 réflexions sur “Poser les maux

  1. Mélodie dit :

    Il y a quelques années ces mêmes mots tourbillonnaient dans ma tête. Et puis aujourd’hui, j’ai le sentiment d’être moins ballotée par mes tourments intérieurs, je me sens plus libre. Je suis moins dépendante du regard des autres. Mon psy m’a toujours dit que le passé nous marque à tout jamais et que c’est cela qui fait notre richesse.
    Après l’avoir une pause d’une année, j’ai repris les séances en juin. Lorsque j’ai évoqué ma relation douloureuse à la nourriture, il m’a gentiment écouté parler de l’enfance puis m’a remis sur la piste de la question de la féminité. Il y a quelque chose du désir que je suis en train d’ensevelir sous la nourriture.Nous nous sommes quittés sur ce questionnement que je refusais et qui est en train de prendre une place, aujourd’hui dans ma tête.
    J’ai encore un bout de chemin à faire avec lui…

    • Cloudy dit :

      Chère Mélodie, ce chemin, qui me semble absolument nécessaire bien que douloureux, je le fais à nouveau seule, faute d’avoir trouvé un quelqu’un de confiance…

  2. Caro dit :

    Il existe très certainement quelqu’un de confiance, comment pourriez vous le reconnaitre ? Ou à quoi saurez vous que cette personne est de confiance ? Votre questionnement est là, vous avez une connaissance sur vous, qu’est ce qui empêche que vous trouviez la bonne personne ?
    C’est ce qui me vient à la lecture de vos mots (maux).

    • Cloudy dit :

      Je suis à nouveau en recherche d’un « bon » psychiatre, que je n’ai toujours pas trouvé. Mes dernières « rencontres » n’ont pas été très concluantes…

  3. Anne F dit :

    Chère Cloudy, ton blog est un blog 5* …. D’abord tu réponds à chacun d’entre nous, ensuite tes posts sont toujours de la dentelle, tout en finesse. Je me souviens que tu as parlé, il y a quelques temps déjà, d’un homme que je vénère et j’ai su que je reviendrais souvent te lire ce jour là …

    • Cloudy dit :

      Heureuse qu’Albert Jacquard nous ai réuni 😉
      Merci pour ces jolis compliments qui me vont droit au cour.
      Sincèrement
      Joli we Anne

  4. mapomme dit :

    Même maux et mêmes symptômes par ici en ce jour : identifiés… je pense, mais parfois bien là quand-même. Je vais réfléchir à ce que dit Mélodie sur la richesse.
    Biz du soir

  5. etvouscestpourquand dit :

    On ne guéri jamais vraiment, on vit avec…Tes pensées ont été les miennes il y a quelques années, puis j’ai appris à vivre avec, à faire de ces blessures une force. E même si aujourd’hui les cicatrices sont là, les plaies sont fermées…

  6. sylvie kapal dit :

    les histoires et blessures sont différentes mais les traces restent, même si on les travaille de longues années
    perso, quand ça « remonte » , en dehors que ça m’énerve car je me dis que je n’ai pas avancé (ce qui est faux), j’essaye de trouver des subterfuges pour orienter mes idées fixes et comportements qui vont avec, sur autre chose de bon pour moi
    Une espèce de face à face entre « réflexes conditionnés » on va dire, et nouveau comportement qui passe par ; « qu’est ce qui est bon pour moi? »
    mais rien n’est facile je suis d’accord avec toi
    bises

    • Cloudy dit :

      J’ai encore du mal dans ces moments à trouver les subterfuges dont tu parles.
      Ce we je me suis imposée silence et lecture pour trouver un semblant de paix.
      Pas simple..
      Jolie soirée

  7. Mi-chemin dit :

    Je pourrai à peu près dire la même chose tu le sais, je crois que j’ai un peu évolué ce qui est aussi ton cas. Peut-être que la période est délicate pour toi, qu’elle te re-fragilise, qu’elle fait remonter tes anciens démons.
    Je suis sûre que la vie va mettre sur ton chemin la bonne personne, celle qui t’aidera à avancer encore un peu plus. Je fais confiance en la vie, je suis sûre que ça va arriver.

    • Cloudy dit :

      Voir le meilleur 😉
      Je fais confiance à la vie aussi et désormais il faut que je me fasse confiance aussi.
      Douces pensées ma Anne 🙂

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s