De la peur

Il ne faut pas céder à la peur

Il faut rester debout pour montrer aux terroristes que la laïcité et la liberté sont plus fortes

Il ne faut pas faire d’amalgame

Il faut continuer à vivre, comme si

Certes.

Pourtant, j’ai lu guerre contre le terrorisme, je n’ai pas rêvé, nous sommes bien en guerre. Une guerre qui jusque là était lointaine pour moi et qui se rapproche.

Je tente de rester dans ma bulle, de me connecter le moins possible à l’actualité mais il est difficile d’échapper à certaines réalités.

J’ai en mémoire des images (Irak,Mali et tant d’autres….), des retours d’expérience aussi. Un de mes cousins « a fait le Liban », je connais des personnes qui ont combattu en Afghanistan.

La guerre me fait peur. Celle ci plus que les autres. Je ne suis forte ni en géopolitique, ni en politique tout court, je ne parle pas de stratégie pour autant la réalité qui est la nôtre aujourd’hui me fait frissonner. Daesh est loin pour autant il arme et inspire des personnes capables de décapiter des êtres humains, assassiner des journalistes, faire des carnages dans des supermarchés. Il y a ce sombre groupe qui s’enrichit à la barbe des autres états, qui oppresse, viole, vole, applique l’esclavagisme et la traite des femmes ; il y des individualités qui mélangent tout (pour celui qui s’est intéressé un peu au Coran), prêtes à frapper n’importe où.

Alors oui j’ai peur.

Peur pour mon mari qui vit et travaille à la capitale, prend le métro, habite non loin de grands sites touristiques et religieux. Peur pour ma famille la plus proche qui vit non loin de sites SEVOSO, de barrages, de lieux potentiellement à risque.

J’ai peur tout court. Ce monde et ce qu’il produit, sur les êtres, les organisations, les esprits me terrifient. La laïque que je suis, farouchement, intrinsèquement, frémit.

Garder la t^te froide, sa ligne de conduite. Oui bien sûr.

Et pourtant…

 

Publicités