Rétro # 12

Nico qui rend l’argent. Diantre, cet homme deviendrait-il honnête ?!!!

François, tous tes conseillers se font prendre la main dans le sac, si tu cherches quelqu’un d’honnête et de pas de trop gourmand (financièrement j’entends) : je suis dispo, dis moi où envoyer mon CV.

Trop d’images de policiers blancs molestant des noirs.

Insidieusement la jalousie est revenue me visiter. Je l’ai regardée méchamment et elle est repartie (non sans tracer quelques sillons)

Une nouvelle obsession, celle de connaitre les prénoms de mes arrières grands parents maternels.

J’ai troqué mon rouge terne pour un marron glacé qui claque (il s’agit de mes cheveux évidemment !)

Sitôt le travail repris, je suis tombée malade. Laryngite de la mort et gros rhume qui m’a fait gravement peler le nez (de toute beauté !)

J’ai re-regardé Love Actually pour la 12ème fois et pleuré tout autant qu’à la première fois (c’est à dire des seaux).

Sony qui se couche et qui se relève dans un sursaut.

Le besoin de nouer des relations VRAIES (mais comme c’est difficile !!!).

La mort de Joe Cocker.

Des parapluies pour réclamer un état de droit qui se sont refermés, sans avoir rien obtenu de concret.

On atteint des sommets d’horreur, lorsqu’au nom de Dieu, des hommes s’en prennent à des enfants et des adolescents. Un massacre qui fait désespérer de la nature humaine.

Les relations qui s’adoucissent entre Cuba et les States. Les voix discordantes laissent perplexes.

La joie de quitter 2014, qui a été difficile et éreintante à tous les étages.

De très belles fêtes à toutes et tous

Publicités