Last steps

Je suis partie pour 4 semaines, qui se sont transformées en 6 puis 8 et enfin je quitterai la clinique qui fait perdre des kilos, au bout de 11 semaines.

En venant ici, dans la ville où je suis née, je m’attendais à un nouveau départ. Une renaissance. Mais on ne repart jamais vraiment. On continue différemment.

J’ai perdu peu de poids mais pris du muscle, mon corps a changé. Je me suis aérée, j’ai fait du sport, mangé moins et mieux. Je me suis remise à dormir correctement, je n’ai plus eu de maux de ventre, plus de migraines, plus de stress, plus de crises d’angoisse, plus d’eczéma.

Il m’a semblé revivre au milieu d’autres que moi habités par la même maladie, les mêmes troubles. Car oui, je peux l’écrire l’hyperphagie est une maladie, la compulsion alimentaire une addiction qui balaie beaucoup de choses sur son passage : confiance, image de soi…

J’ai appris sur moi, grâce aux autres, grâce à de formidables professionnels, patients, parfois rentre dedans mais toujours à l’écoute. J’ai retrouvé du sens, une place que je ne m’accordais pas, on a pris soin de moi.

J’ai compris à quel point les autres avec un grand A peuplent ma vie. Au boulot, à la maison… Mais je m’étais désertée, à bout de force. Éreintée par les FIV, des préoccupations professionnelles, des bobos à répétition, des deuils.

J’ai compris à quel point j’aime mon métier, à quel point accompagner l’autre m’a fait grandir, donné une identité professionnelle et renforcé des qualités personnelles. Mais je ne peux plus l’exercer aujourd’hui.

J’ai compris le fonctionnement de ma famille, conscientisé des choix, mis des mots sur mon besoin de manger. Je me suis enfin avoué que je suis dépressive et que j’ai besoin d’aide.

Tous ensemble, nous avons ri, beaucoup pleuré, avancé d’une manière ou d’une autre, dans la douleur ou pas. Le groupe nous a permis de murir individuellement.

Pour toutes ces raisons, je ne regrette rien même si je sais que le plus dur reste à faire. A partir de la semaine prochaine, je reprends ma vie où je l’avais laissée.

A quelques petites choses près…

Publicités

20 réflexions sur “Last steps

  1. Sophie dit :

    Je ne peux qu’être impressionnée. Je ne peux que t’envoyer de la force (les Tourbillons regardent La Guerre de Etoiles, je dois être influencée dans le choix des mots ?!) pour cette vie qui reprend, cette vie qui continue, cette vie que tu as su « chambouler ». Alors je pense à toi, et prends soin de toi.
    Des sourires d’ici (pas de bises… l’angine est tenace : )

  2. julys974 dit :

    Grandir individuellement à plusieurs… C’est tellement ça !! Evidemment, j’imagine que quitter ce cocon doit générer quelques craintes, mais on te sent beaucoup plus forte à la lecture de cet article. Ne serait-ce que d’accepter ses faiblesses, c’est une immense force !! Bises.

  3. etvouscestpourquand dit :

    Le travail sur soi dans ce genre de centre est tellement important, les rencontres qu’on y fait aussi, qu’on ne ressort pas comme on y est entré…La vie met des gens sur notre chemin qu’on ne voit pas longtemps mais qui nous apportent beaucoup…
    Courage pour le retour à la réalité…

  4. floverslebleu dit :

    Une parenthèse riche et salvatrice, une mise au point avec toi-même qui compte plus que les kilos perdus. Ils suivront d’ailleurs, j’en suis certaine, mais finalement ce n’est pas le cœur du problème, ce n’en est qui le symptôme…
    Tu vas pouvoir avancer et construire, que cette cure se soit produite avant ton mariage est une très bonne chose, mais ce n’est sans doute pas fortuit 😉

  5. sylvie kapal dit :

    bonsoir cloudy, j’ai connu une période où m’occuper des autres à travers un travail me faisait dépérir après m’avoir « nourrie » aussi ça me parle bcp vos mots, merci de votre partage et bon retour chez vous et « en vous »

  6. Bounty Caramel dit :

    Je me suis retrouvée 10 ans en arrière avec tes mots… la sortie est pas simple, mais tu vas y arriver !! Quant à moi, je suis (de nouveau) née arès ce séjour qui était indispensable à ma survie… En revanche, j’étais plus malléable, car plus jeune, alors j’imagine bien que toutes ces questions et tous ces changements alors qu’on a amorcé sa vie perso, sa vie pro, qu’on a connu des échecs et des réussites, c’est vraiment pas simple…. Alors just Bravo et Go !! Des bisous

  7. GoodbyeC dit :

    Je lis ce témoignage avec un peu de retard, mais je te laisse quand même un mot, parce que t’es mots font écho assez fort… La nourriture, les images, tout ce dont on se « gave » assez constamment… Le temps est beaucoup plus long, et, quand on ne va pas bien, beaucoup plus -lourd- quand la télé s’éteint et que les placards sont vides…

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s