Rubric à brac (parce que je manque un peu d’inspiration)

Ils ont perdu, certes, mais sans démériter. Et c’est que ce qui compte.

J’ai décidé après plus de 30 années d’écoute de rompre avec France Inter qui propose une grille d’été à chier et qui me fait disparaitre mon Là-Bas si j’y suis. Ou comment tirer les auditeurs vers le bas….

Nicolas est reviendu. Je me réjouissais de ses lointaines cartes postales. Je me disais qu’il était bien occupé entre ses concerts de Carla, ses balades à vélo et ses inaugurations avec Bernadette et qu’il ne reviendrait pas de si tôt en politique. Bah non. Il revient et il a envie de nous faire pleurer avec ses tirades sur le complot et sur la malhonnêteté de la magistrature. Le pauvre, sait il seulement comment sont traités les vrais gens du peuple ?

Belle maman me les brise avec ses petits enfants (tu l’auras compris, qui ne sont pas mes enfants). J’ai été un peu sèche, je l’ai regretté et puis non. Elle a du mal avec moi, je le sais, alors elle meuble. Mais actuellement pas avec le bon sujet.

Comme tu le sais (hum), je suis addict aux produits Picard. J’ai testé pour toi et pour mon plus grand plaisir les éclairs ci après :

12 mini-éclairs gourmands

Une formidable tuerie. Je te conseille le pistache fleur d’oranger. Des saveurs qui se marient merveilleusement, un petit éclair qui fond dans la bouche et accompagne très bien le café. Le Namoureux a quant à lui craqué pour le citron meringué. Des produits peu sucrés, à déguster frais, qui glissent dans le gosier. (Note que je ne suis toujours pas sponsorisée par Picard et que je le regrette. Monsieur Picard, si tu me lis….).

Je n’ai pas encore fait les soldes, ce qui relève de l’exploit, je dois bien le dire.