Le dernier jour…

Des primes que l’on n’accorde pas

Des dossiers que l’on retire

Des projets auxquels on n’est pas associé

Des dates de RDV qui ne sont pas communiquées

Des demandes de formation sans cesse repoussées

Des avancements « ralentis »

Des changements d’horaires intempestifs

Des réunions qui tournent à l’aigre

Des décisions imposées sans échanges préalables

Des professionnels que l’on met au placard, jusqu’à ce qu’ils partent, jusqu’à ce qu’ils soient retraités

Des femmes qui ne retrouvent pas leurs postes à leur retour de congé maternité…

Accompagner des salariés et des agents de collectivités m’a permis à plusieurs reprises d’effleurer la question de la souffrance au travail.

Des personnes démotivées, parfois brisées.

A mon tour de la toucher du doigt cette violence.

De celle incompréhensible qui nous tombe dessus sans que l’on sache pourquoi.

Ou plutôt si…

Un besoin d’exercer le pouvoir, au mépris du travail engagé depuis 10 ans.

Par des individus, par un collectif, par des professionnels qui ne sont pas forcément des amis dans la vie mais qui se connaissent très bien et savent parfaitement fonctionner ensemble.

Voilà un épisode que je ne suis pas prête d’oublier. A titre personnel et professionnel.

C’est la claque que je prends, en plein dans la face, qui m’ouvre grand les yeux sur le monde de l’emploi (s’il en était besoin) et plus précisément sur mon nouveau cadre d’emploi.

C’est une leçon de vie.

Point de sentiments, juste de la rationalisation, juste des résultats, des indicateurs, des preuves.

Longtemps, j’ai eu besoin de faire mes preuves. Pour moi, pour les autres. Ma supérieure, mon équipe, mes accompagnés. Ce travail, j’ai tout fait pour l’avoir, le tenir, avancer toujours. Je me suis oubliée parfois, me suis ramassée quelques murs, ai passé quelques nuits sans sommeil. Si ce travail m’a apporté beaucoup de joie et satisfaction, il m’a souvent aussi mise à terre.

Cela en valait-il la peine ?

Aujourd’hui je sais que non.

Aujourd’hui, c’est le dernier jour de ma vie où mon travail prenait toute la place.

Publicités

10 réflexions sur “Le dernier jour…

  1. Mimi dit :

    Ce genre de claque permet de prendre réellement conscience qu’il y a une vie ailleurs. Vous venez de fermer une porte, retournez-vous il y a une campagne remplie de fleurs autour de vous. La porte est refermée, les autres sont à l’intérieur. A vous la liberté, à vous les petites fleurs.
    Bon courage

  2. mapomme dit :

    Et tu vas y arriver ? Parce que je me suis déjà dit ça plus d’une fois et je n’y arrive pas plus que ça. Bon courage, la route est longue ! 🙂

  3. cecile dit :

    Chose importante à ne pas oublier, c’est que parmi ceux que tu accompagnes certains te sont reconnaissants et c’est sans doute du a ta personnalité et à ton investissement

  4. Sophie dit :

    Il est tellement décevant d’être déçue par son travail. Le temps que l’on y passe, le temps que l’on y consacre…
    Des pensées.

  5. Guillaume dit :

    C’est un indéniable signe de progrès.
    Tenez bon, la vie c’est… « autre chose ».

    Bien à vous.

  6. Alainx dit :

    C’est peut-être la dernière phrase qui est la plus importante…
    Mais aussi les personnes auxquelles tu as rendu des services, je ne parle pas de collègues ou de la hiérarchie, mais des gens que tu évoques au début.

    Dans mon boulot j’en ai connu aussi des personnes qui se sont « défoncées pour l’entreprise » en particulier dans des périodes de difficultés économiques.
    Reconnaissance ?
    Jamais… On les a virés après les avoir bien pressurisé.
    C’est la faute à la « situation économique globale »…
    ben voyons !

  7. Anne-So dit :

    « New beginnings are often disguised as painful endings » : une phrase qui m’a beaucoup aidée, et mon homme aussi, quand nous avons vécu la même chose que toi…. Des pensées positives pour toi !

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s