Pesanteur

J’ai pris mon poste avec une semaine d’avance. Sans pouvoir « tuiler » avec celle que j’allais remplacer, car moi-même je ne l’étais pas sur mon poste. Ma remplaçante vient d’arriver mais je n’aurai pas plus de temps avec elle, tant il y a à faire sur mon nouveau poste.

Les cordonniers sont définitivement les plus mal chaussés.

Nous qui sommes « spécialistes » de l’emploi et accordons une attention toute particulièrement à la manière dont nos candidats sont accueillis et prennent leur poste en entreprise, nous sommes incapables de nous l’appliquer.

Je cours dans tous les sens, je découvre, je déchante ou m’enchante, c’est selon.

Cette nouvelle place qui est la mienne est inconfortable. Je ne suis plus tout à fait conseillère emploi. Mon poste de chargée de mission m’éloigne de mes collègues, me permet de prendre une certaine distance, m’oblige à analyser ce que je ne voyais pas jusque là, à devoir trouver des solutions harmonieuses tant la résistance au changement est prégnante. Cette transition est particulière, difficile par bien des aspects, je prends ce poste dans une relative solitude, avec des compétences nombreuses à construire.

Dans le même temps, je prépare un « concours », que je présente début novembre.

Aussi, j’ai le sentiment de ne plus toucher terre. Mes journées filent à la vitesse de l’éclair, sans que j’ai le temps de me poser.

Elle est curieuse cette sensation d’avoir toujours eu à me battre pour monter les échelons. Et puis, il y a cette récurrente question qui vient s’abattre sur moi : celle de la légitimité.

Ma direction a pensé à moi pour ce poste, ce n’est pas tout à fait anodin. Mes collègues ont pris la nouvelle avec sérénité, ce devrait être un signe aussi. Mais non, c’est contre moi que je me bats et cette légitimité que je ne me donne pas.

La légitimité de l’être et la légitimité de la professionnelle. En écrivant cela, il me semble que je boucle la boucle et que tout s’éclaire…

Publicités

20 réflexions sur “Pesanteur

  1. Pierre dit :

    Tous mes encouragements pour cette prise de poste…
    C’est vrai que c’est pas simple de « monter les échelons », notamment par rapport aux collègues, mais c’est aussi un défi, et ça c’est assez exaltant. Tu parles d’un nouveau regard grâce à la prise de recul et c’est tout à fait vrai.

    Légitimité ? Apparemment il ne reste que toi à convaincre 😉
    Tu verras progressivement qu’elle s’inscrira en toi.

    • Cloudy dit :

      Merci Pierre pour ces encouragements dont j’ai besoin.
      Comme il semble difficile parfois de co-construire !
      Je compte sur le temps pour avancer et me légitimer (enfin !) 🙂

  2. Mélodie dit :

    oui, la légitimité , je me souviens…il m’aura fallu l’autorisation de mon psy ……et puis ce sentiment secret de n’être qu’une enfant et d’usurper ma place. Je me souviens du temps nécessaire pour me sentir adulte. Le temps de fermer la porte de l’enfance. Et de me dire que le passé était passé ,que la vie d’aujourd’hui était la mienne ….le temps de mettre à la poubelles les anciennes fidélités…..le bonheur a été la plus belles des libertés prises : je n’avais jamais vu mes parents heureux alors de quel droit le serais-je, moi avec une famille, un travail passionnant ?
    Il faut cheminer, chère Cloudy, pour tout cela….

    • Cloudy dit :

      Cheminer oui.
      Il me semble que je ne cesse de cheminer actuellement, non sans douleur.
      Quant à l’enfance, ma chère Mélodie, nous ne cessons d’y revenir c’est vrai.
      J’espère me libérer pour comme toi savourer.
      Bizettes

  3. Anne-So dit :

    Coucou Cloudy, tu as posé la question à ta chef des raisons qui l’ont poussé à te choisir ? C’est là-dessus que tu pourras construire ta légimité, je pense que c’est important de lui demander, même après coup. (et pas seulement d’en rester à « je pense que c’est pour ça… »).
    Je suis sûre que ça va bien se passer, tout ce que tu décris, je me rappelle l’avoir vécu. Ce qui peut t’aider aussi – et je pense à Christie qui m’a suggéré quelque chose de similaire il y a peu – c’est de te trouver un « alter ego » par rapport à ton poste, quelqu’un qui serait au même niveau hiérarchique que toi, et avec qui vous pourriez vous épauler.
    Je t’envoie tout plein d’ondes positives et de courage pour cette transition – prendre encore plus soin de toi aussi!

    • Cloudy dit :

      Oui nous en avons échangé et je sais pourquoi j’ai été recrutée.
      Cet alter ego dont tu parles, il n’y en a malheureusement pas dans ma structure…
      Je prends toutes les ondes positives 😉
      Des bizettes 🙂

  4. Sandrine dit :

    Plein de bonnes pensées pour toi et plein de courage pour ces moments compliqués du départ.
    Quand tes marques seront prises, tu prendras du plaisir je pense 🙂

  5. Terza Vita dit :

    Ce questionnement, c’est aussi ce qui fait que tu es une bonne professionnelle ! Et si tu n’as pas d’alter ego, alors c’est aussi une liberté. Celle de construire ton poste à ton image, sans carcan. (oui, je sais, la liberté, ça fait peur parfois).

  6. Delph dit :

    Je comprends tout à fait ton sentiment et ai ressenti exactement la même chose il y a précisément un an, lorsque j’ai pris mon nouveau poste. Et puis je me suis dit que si j’y étais, c’est qu’il devait y avoir une bonne raison (surtout dans ma boîte anglaise où le sentimentalisme n’est pas de mise). Alors ma Cloudy girl, go go go !! Et bon courage pour tes révisions, c’est super. Grosses bises

  7. Anouchka dit :

    Trouver sa place là est toute la question et cela sans prendre du poids pour prendre de la place (phrase de ma thérapeute pour expliquer ma prise de poids).
    Je suis sûre que tout va bien aller pour toi, tu es compétente j’en suis sûre !

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s