Not yet

Je suis rentrée, j’ai descendu tout le chocolat, jeté les derniers médicaments et rangé les ordonnances.

J’ai pensé à ma grand-mère maternelle qui a eu 10 enfants et n’en désirait pas la moitié, à ma grand-mère paternelle qui a 19 ans, a tout fait pour se « faire passer » son fils unique. J’ai pensé à ma marraine, aujourd’hui décédée, qui il y a 50 ans a eu sa fille adorée à l’âge de 39 ans.

Je me suis sentie vide. Aussi vide que le sont mes cellules.

Vide et lasse. Une semaine que je ne dors presque pas. Tiraillée entre cette décision professionnelle à prendre et l’angoisse des résultats.

J’ai pensé à mon corps, mis à rude épreuve, à l’anesthésie dont je me remets difficilement.

J’ai pensé à ces 3 couples qui comme nous ce jour là entraient pour la première ou pour la énième fois dans l’aventure.

J’ai pleuré. Fort. Comme je le fais dans ces moments de terrible angoisse où tout semble flou et nébuleux. Infiniment douloureux.

Je n’ai accusé personne. Ni la vie, ni un Dieu, ni nous.

Et puis j’ai respiré un grand coup. Parce que la vie, malgré tout, est partout et qu’il faut composer avec. Continuer.

Ce ne sera pas pour cette fois.

Nous ne serons pas parents.

C’est comme une punition, une maltraitance, un droit qu’on nous retire.

C’est comme un rendez vous manqué avec la vie, avec notre famille. C’est comme une impression de quelque chose qui se dérobe sous mes pieds mais qui me laisse tenir debout, chancelante, meurtrie, aphone.

Et pourtant, si, la vie est partout…

Publicités

21 réflexions sur “Not yet

  1. Sandy dit :

    Ce n’est ni une punition ni un droit qu’on te retire mais ton chemin qui prend un autre tour que celui que tu attendais. Fais confiance à la vie car ce chemin peut être magnifique et, il se peut que, pour rien au monde, tu ne veuilles faire marche arrière.

  2. Coumarine dit :

    difficile à comprendre parfois comment il se fait que la vie se refuse à naitre dans un couple qui le souhaite tellement!
    Tu auras le courage qu’il faut pour aller de l’avant… j’en suis sûre
    Comme une maman, je te prends doucement dans mesbras

  3. LN dit :

    Douces pensées pour toi et ton « namoureux » dans ces moments de vie durs, injustes, difficiles. ……Des bises.

  4. sarah dit :

    La vie qui bouscule, qui nous chavire, qui nous renverse… Et cette non-vie qui prend tant de place… Prends soin de toi, tu le mérites tellement. Je t’embrasse.

  5. Cécile dit :

    Oh comme j’aimerai avoir les mots justes. Ce n’est pas rien ce que tu fais et Rome ne s’ est pas fait en un jour. Je pense fort à toi. Bizzzzz

  6. Julie M. dit :

    « nous ne serons pas parents »… pas encore physiquement… mais en te lisant j’ai en tout cas le sentiment fort que tu es déjà mère même si tellement de « petite fille » demeure encore en toi…:) J’ai aussi le sentiment que cette promotion professionnelle aura un impact fort dans cette « mère là »
    Je t’envoi mes pensées fraternelles afin que tu saches rester au plus près de toi, centrée dans ton coeur, apprenant à lâcher un peu ce mental qui te meurtri tant… Que tu approches de ta lumière, de ta part spirituelle, celle qui nous permet d’Etre en toute confiance et force détaché de cette histoire et ce passé qui sont tellement réducteurs si on les laisse seulement sur le plan d’une vie terrestre… 🙂 un peu confus tout ça mais pas tant… 😉

    J’ai aussi envie de dire que la maternité réduite à son seul aspect d’enfantement peut parfois créer bien des frustrations douloureuses… et qu’il est bon et nécessaire de devenir aussi une « bonne mère » pour soi-même.

    T’embrasse…

  7. Esterina dit :

    La vie te malmène et te joue un bien vilain tour…Cette épreuve est difficile mais namoureux et toi saurez trouver le courage pour surmonter cette tristesse…je t’embrasse bien affectueusement et mes pensées les plus douces t’accompagnent

  8. Hélène dit :

    Je voulais vous envoyer des pensées réconfortantes car j’imagine la difficulté de ce parcours. Avec mon ex compagnon, nous avions choisi de ne pas nous y aventurer. Je crois que j’étais déjà à bout de souffle à ce moment là.
    Je crois aussi que quoi qu’il arrivera la vie l’emportera et, même si c’est facile à dire, il y aura toujours des cadeaux. Mais parfois, ce n’est pas celui qu’on imaginait…

  9. Cloudy dit :

    Un grand merci sincère pour tous vos messages et pour vos marques de soutien qui me touchent infiniment et dont j’ai grand besoin.
    Je vous embrasse

  10. Brigitte dit :

    Deux personnes ce mois m’ont annoncée l’arrivée d’un bébé , toutes les deux ont été « aidées  » , l’implantation a prise au bout de la 4 ième tentative pour l’une , l’autre 3 ième tentative , elles étaient prêtes à arrêter et ça se passe bien , alors , il faut y croire encore , courage !

  11. Anouchka dit :

    J’ai pensé à toi toute la semaine sans oser appeler, sans oser faire signe.
    A présent je sais pourquoi……………
    Je te prends dans mes bras et te serre contre moi.
    Mille bisous doux pour toi

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s