Faire son métier

Pour accompagner. Pas un numéro, pas un dossier anonyme. Une personne dont je connais  l’histoire professionnelle et dont il m’arrive de bien connaitre l’histoire personnelle.

Pour créer du lien. Faire des rencontres, découvrir des personnalités, des représentations du monde, des réalités.

Pour révéler. Des compétences, des savoirs faire, des qualités, des lumières, des freins, des ombres.

Pour aller vers l’emploi. Accompagner à faire une lettre, un CV, décrocher un téléphone, chercher des offres, aller à un RDV, passer un entretien, suivre une formation.

Pour prendre le temps. De créer de la confiance, pour me mettre à l’écoute et sonder.

Pour être dans le monde. Un maillon actif au service de l’autre. Pour donner tout son sens aux notions de solidarité et d’insertion (bien que j’exècre le mot).

Pour combattre le chômage et les inégalités.

Pas pour faire du chiffres, pas pour vendre des prestations, pas pour gagner du temps, pas pour être noyée sous de l’administratif, pas pour appliquer des lois vides de sens qui broient…

Faire mon métier pour l’humain et rien que pour lui.

Publicités

9 réflexions sur “Faire son métier

  1. moune dit :

    Je crois que l’on a les mêmes ambitions… J’attends de gagner au loto et je créé mon association d’accompagnement car nulle part on ne nous donnera les moyens de travailler comme cela … Bonne journée cloudy bises

  2. Anne-So dit :

    Enormément de sens dans tout ce que tu écris là et dans ce que tu fais. Quel beau métier. Mais je n’ose imaginer à quel point les contraintes que tu ne fais que mentionner vite-fait ici peuvent peser sur le quotidien…

    • Cloudy dit :

      Comme tu dis : vite fait 😉
      Oui un très beau métier, qui demande un grand investissement et qui je l’espère au fil du temps, ne me rendra pas aigrie par toutes ces absurdes contraintes…

  3. Gicerilla dit :

    Mais n’avez-vous pas observé au fil des années que l’humain est un être changeant et ingrat ? Aucune gratitude n’est à entendre mais trop souvent de la mauvaise humeur, de la mauvaise volonté et la critique aux lèvres qui dit que ce qui est fait n’est pas encore assez, pas adéquate ou pire, requiert du bénéficaire un effort qu’il ne veut pas fournir. Recevoir tout mais ne donner rien ou le moins possible anime trop souvent il me semble, bien des gens ! Comment devant un tel constat ne pas perdre son enthousiasme et ne pas laisser l’amerture nous gagner ?

  4. catherine dit :

    Ca devient rare les personnes qui font leur travail consciencieusement, avec empathie et pour l’humain devant eux et non pour les chiffres ou le chronomètre! En temps temps c’est rare aussi qu’on en donne la possibilité même si le souhait pour certains y est!
    Cela m’a sauté aux yeux dans mon périple PMA; être un numéro, ne pas voir la choix de dire oui ou non sans se voir fermer la porte au nez si on refuse telle chose et préfère telle autre, se voir dire que le compte rendu sera fait quand il sera fait et non avant 12h comme demandé par l’autre médecin qui quitte son travail à 13h et qui doit me faire connaître le traitement du soir avant sa débauche..
    Je ne pourrai faire la moitié de tout cela au travail on ne travaille pas avec des boites de conserves mais avec des êtres humains -en situation de fragilité en plus- (l’une comme l’autre dans notre métier)
    Prendre soin de l’être humain qui se présente devant nous!!!

    Tiens je suis en train de lire ‘le métier d’homme » de Jollien 😉

    Bon dimanche ensoleillé!

    • Cloudy dit :

      Merci pour ton passage ici Catherine 🙂
      Oui nous avons toutes eux à prendre soin, tout en restant rentable. Un brin schizophrénique n’est ce pas ?!
      Pour ce qui est de la PMA, je crois toucher du doigt ce que tu relates ici…
      Je t’embrasse et espère que tu apprécies le Jollien autant qu’il m’a marquée

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s