Ron Mueck (maitre du temps)

Artiste australien, demeurant à Londres, Ron Mueck travaille la matière. C’est un modéliste d’une précision chirurgicale, une personne qui dompte le temps pour produire des figures humaines, des portraits, qui campent le temps.

Il faut aller voir l’exposition mais plus encore le documentaire qui lui est consacré.

Ron Mueck travaille en équipe, dans le silence d’un petit atelier dans lequel il entre le matin pour façonner des visages, des corps, des expressions jusque tard. Peu de mots, mais des gestes exigeants, des regards, des réflexions, des caresses. Ron Mueck caresse doucement ses œuvres, comme on le fait avec un être que l’on aime infiniment, définitivement.

Car Ron Mueck parle à ses œuvres d’ailleurs, il me semble qu’il y a un peu de lui en chacune d’elle. Une expression, un regard, une mimique.

Il dépeint le temps, les relations avec une certaine tristesse, voire une nostalgie.

J’ai trouvé son travail puissant, il faut regarder « Couple under an umbrella », se laisser imprégner par la force de ce tableau qui n’en est pas un. Ils sont seuls au monde et nous nous faisons les voyeurs de leur relation. On les épie, on les regarde par en dessous. On pourrait les envier. Ils sont seuls au monde, figés dans l’éternité.

Image du web. A découvrir jusqu’en octobre http://fondation.cartier.com/#/fr/art-contemporain/26/expositions/866/en-ce-moment/862/ron-mueck/

Il faut compter 9.50 euros pour l’entrée. Un brin excessif….

Publicités

9 réflexions sur “Ron Mueck (maitre du temps)

  1. Mélodie dit :

    Tiens un rendez-vous avec l’art, une visite pour juillet très certainement ,
    un artiste que je ne connaissais pas, un bâtiment fascinant,
    des œuvres qui sortent des sentiers battus!
    merci pour le tuyau!!

  2. Anouchka dit :

    C’est un tableau vivant ? En tout cas troublant et touchant !
    Je te souhaite un beau dimanche ma belle, merci de tes mots chez moi, gros gros bisous doux

  3. Antoine dit :

    une oeuvre qui interroge l’humain et nous confronte à nous même
    sensible et forte
    Je l’ai vu à la 1ère expo dans le même lieu, cela m’a marqué profondément
    Pour revenir au côté pratique : le prix des expositions est excessif partout, au centre pompidou entrée 13 euros et on ne peut pas retourner dans les salles et ni sortir …..

    • Cloudy dit :

      Merci Antoine pour votre passage ici.
      Des tarifs, qui de fait sont excluants et c’est particulièrement regrettable…
      Mais à la Fondation, on a en effet, la possibilité de revenir plusieurs fois vers une œuvre.

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s