Vous parler de vous

J’ai besoin de vous parler de vous.

Qui rendez ce blog vivant, qui me répondez en bienveillance, qui venez me bousculer et me faire réfléchir, qui au fil des échanges devenez proches, confidentes à la fois lointaines et néanmoins intimes des mots que je viens déposer ici.

Le déclic vient des mots échangés avec Anouchka, ma grande sœur du blog, celle qui me suit depuis mes presque débuts. Je sais que tu ne m’en voudras pas de te mettre en lumière ici, sans ton autorisation préalable.  A travers nos échanges « off », je me rends compte de la relation qui se noue. Voilà que ce que je m’étais promis, (ne jamais dévoiler mes prénom et nom de la vraie vie, ne jamais franchir certaines barrières), s’effrite au fur et à mesure. Parce qu’ici (plus qu’ailleurs ?), il me semble avoir fait de belles rencontres, de ces rencontres riches qui viennent nourrir tant le cœur que l’esprit. Il y a de la curiosité, de l’intérêt, de l’envie à aller plus loin car l’humain est là (ça ne vous parlera pas cette expression mais c’est ma favorite, pour moi elle veut TOUT dire).

J’ai donc envie de vous parler de vous, vous par rapport à moi, vous ici, vous maintenant et peut être encore demain.

Les belles rencontres

Rouge, la Rouge des mots, la Rouge des photos, la Rouge des moments partagés et des visites culturelles, la Rouge coup de cœur, la Rouge malheureusement trop lointaine, la Rouge au rire frais et doux, la Rouge qui donne la pêche, la Rouge qui donne à lire et à réfléchir…

Sarah. Je crois pouvoir dire que nous partageons le même « Innerworld », tes mots viennent toujours résonner, chatouiller, émouvoir, embellir, fleurir. Ton blog est beau et précieux, une lecture dans laquelle je me retrouve presque toujours.

Delphine la fée. Dans ce monde que je vois souvent comme « requinesque », ta proposition de partage d’une journée de travail m’a particulièrement touchée. Je l’ai vécu comme un cadeau, un cadeau rare lorsqu’au final on ne se connait pas tant que ça. Une journée mêlée de stress (se montrer à la hauteur !) et de gourmandise à découvrir ton cadre de travail.

Les bloggeuses « voisines »

Anne-So ton chemin, me plait et m’inspire souvent, il me donne à réfléchir, me permet de me poser. Il m’accompagne en quelque sorte sur les petites pistes que j’ai envie d’emprunter mais tant de mal à investir.

Folène. La maman douce et créative, rêveuse et combative. La présence discrète dans mon grand moment de douleur… Un infini merci pour ce message qui est venu me réchauffer l’âme le jour où…

Les bloggeuses « mêmes combats »

Julie, au delà de tes colères et de tes engagements dans lesquels je me reconnais très souvent, il y a la touchante artiste (que j’espère bien croiser un jour !).

Moune car notre travail au fond est très similaire même si nous l’exerçons dans des cadres et philosophies très différentes. Je te rejoins dans tes nombreux cris de colères et dans tes combats personnels.

Les garçons qui inspirent et font réfléchir

Alain et Pierre

Celles qui impressionnent un peu

Christie, Caroline, Camille, Coumarine,  Gicerilla, GBalland

Les nécessaires visites

Hermione, Julie, Muriel, Maryline, MaPomme

Et les autres nombreux-ses, que je n’oublie pas…

Publicités