News from the World : march

J’ai eu 38 ans, un jour de fête internationale des femmes. J’aurais aimé que cet instant, cette journée ne s’arrête jamais. Non pas parce que je tire une fierté à avoir 38 ans (car au fond cet âge me semble de splus irréels). Mais juste parce que pour la première fois, j’ai touché du doigt un sentiment de paix intérieure. Une plénitude impossible à qualifier. Un repas avec tous les aimés, tout le long de la journée des signes d’affection, d’amitié, d’amour et des cadeaux, comme je n’en n’ai jamais eu. Juste du bonheur.

Voilà que la « colère professionnelle », revient m’habiter avec violence. Notre cadre de travail ne cesse de changer, d’être bousculé au détriment de l’accompagnement des personnes, des contraintes institutionnelles imposées en dépit du bon sens. Je m’oppose et je souffre. Le chiffre au détriment de l’humain, du lien social, de la qualité de l’accompagnement. Les techniciens que nous sommes sont méprisés. Pourtant nous sommes présents tandis que ministres et mesures à la noix se sont succédé jusqu’ici, infatigables pansements sur une jambe de bois tandis que l’autre se gangrène. Plus j’avance et plus ces pratiques me deviennent intolérables. Je trouve les gens gentils. Gentils de ne pas se rebeller, gentils de ne pas tout faire péter, tant ils sont malmenés. Je me contente de petites victoires, il y a bien longtemps que j’ai renoncé à faire des étincelles. Je souhaitais être une professionnelle incontournable, la « meilleure ». Je ne le serai jamais. J’écoute, je considère, je suis un miroir, je tiens la main…

Un nouveau Pape. Le temps m’a rendue agnostique et pourtant ce Pape, dont je ne sais rien au fond, a fait naitre en moi un certain espoir. J’ai aimé les mots simples, les bains de foule, les objectifs sans doute irréalisables mais sincères. J’ai regardé la cérémonie comme plongée dans un autre siècle, mi amusée, mi impressionnée. Francesco, une promesse.

François. Que de déceptions depuis le jour de ton élection. Que de promesses que tu foules un peu plus aux pieds chaque jour. Je suis malade à mon pays, malade de voir ce que tu en fait, aidé par une bande de ministres risibles. Je suis si déçue et tellement en colère que j’en viendrai à rallier le propos de notre Gérard national. Ne vois tu donc rien, n’entends tu pas les difficultés énoncées par les Français ? Il me semble que non. Tant d’amateurisme, de manque de créativité et de bon sens me laissent dubitative et sceptique. Il me semble que ce n’est ici que le début d’une longue dégringolade.

En mars, on a encore bafoué la laïcité. Débattre ici sur la question est impossible et un peu casse gueule, j’ai toujours peur que mes mes propos soient  mal interprétés et sources de confusion. Je vous  renvoie sur « l’affaire » de la crèche Baby-Loup. Il n’est nullement question pour moi de stigmatiser une religion. A mon sens, les signes religieux quels qu’ils soient n’ont pas leur place à l’école et encore moins à la crèche. Je suis et demeurerai une défenseure acharnée du principe de laïcité, pour peu que ceux qui nous gouvernent ne légifèrent pas à tout va, pour créer encore plus de troubles et d’opacité.

Ayrault nous dit qu’il sait où il va. Il est bien le seul à le savoir, d’ailleurs, s’il pouvait nous indiquer une quelconque direction, ça pourrait nous aider à comprendre sa politique…

J’ai renoué avec mes repas de filles. Quand on parle chiffon et pas que, quand on se sent relié par cet indescriptible fil, celui qui fait se sentir dans ce qui me plait d’appeler une communauté d’âmes. J’en avais besoin, ça m’a manqué. J’ai savouré avec plaisir cette douce « fraternité ».

Publicités

30 réflexions sur “News from the World : march

  1. Anouchka dit :

    Zut et rezut j’ai encore raté ton anniversaire et j’en rage, je vais le noter na !
    Pour le reste je suis entièrement d’accord avec toi sur TOUT, alors que nous ne partageons pas toujours le même point de vue sur la politique, d’accord avec ce gouvernement d’amateurs et d’incompétents mais aussi d’accord sur le pape (je suis croyante mais plus pratiquante), d’accord sur la crèche, d’accord sur tout !!!
    Je te fais de gros bisous doux ma belle et je t’envoie de ce pas un mp

  2. Pierre dit :

    Bonjour Cloudy

    Je ne sais pas si les techniciens sont réellement méprisés… Il me semble plutôt qu’ils ne sont pas considérés, par méconnaissance des conditions dans lesquels ils exercent. Nous sommes dans une société productiviste où les chiffres sont le principal instrument de mesure. Plus on est loin du « terrain » et moins on a conscience de la réalité de la surface de contact entre idées et concret.

    Quant à l’amateurisme supposé des politiques… que dire ? Là aussi on est dans la surface de contact entre les grandes idées et la réalité du monde. Vu de loin ça semble facile de prendre les « bonnes » décisions, mais face à la réalité des enjeux multiples, je ne crois pas que la tâche des décideurs soit simple. Chacun a tendance à croire que le monde est tel que ce qu’il en voit de sa place, ignorant l’étendue de ce que voit l’autre d’une autre place.

    Mes fonctions m’amènent à être entre deux « mondes », et j’entends les récriminations d’un côté et de l’autre, chacun accusant l’autre de ne pas être conscient des réalités. Ma tâche, très intéressante mais demandant à la fois fermeté et diplomatie consiste, à transmettre les attentes de chaque « monde ».

    • Cloudy dit :

      Bonjour Pierre et merci pour ton passage ici.
      Je partage ton avis pour partie.
      En effet, lorsque l’on a été si longtemps dans l’opposition, je pense que l’on a le temps suffisamment de réfléchir et mettre en pratique au niveau local ce qui peut servir au national. Tu as raison tout est toujours plus facile à dire qu’à faire.Néanmoins il me semble qu’il y a le feu et que notre Président avait de nombreuses velléités…
      Le mépris, si j’en parle c’est qu’il m’arrive de la vivre. Pas plus tard qu’hier dans une réunion dite « d’institutionnels ». Quand un représentant e Pôle emploi t’affirme droit dans les yeux que le 39 49 est accessible tant pour les demandeurs que pour les entreprises et que l’on peut se déplacer si on n’arrive pas à avoir un contact. J’accompagne tant les entreprises que les demandeurs, lesquels éprouvent des difficultés à la fois de mobilité que d’expression. Aussi, je suis bien placée pour parler du 39 49… J’ai des kilos tonnes d’exemples de ce type.
      Dans l’insertion on tricote pour détricoter d’une année sur l’autre en fonction des changements de cadres et ils sont bien trop nombreux pour être fonctionnels.
      Vaste débat qui attise ma colère encore une fois…

  3. Anne-So dit :

    Oh, hé bien, joyeux anniversaire en retard ! 🙂 Contente que cela ait été une journée lumineuse (j’ai toujours adoré mes anniversaires, enfant, c’était un jour important pour moi). Je partage ton enthousiasme pour le nouveau pape, un vent nouveau souffle avec lui (même s’il ne faut pas espérer « la lune », il ne réformera pas le dogme en profondeur, femmes prêtres, prêtres mariés, ce n’est pas encore lui qui fera évoluer le catholicisme), ne serait-ce que par cette ouverture, cette facilité d’expression, ce sourire. Et quel soulagement de savoir qu’il n’est pas « issu du sérail », ça nous change de nos hommes et femmes politiques en France, peut-être que lui saura vraiment renouveller la Curie, la réformer, du moins je l’espère….
    Sur le reste… un voisin qui a eu rdv avec sa conseillère Pôle Emploi me relatait combien il avait senti cette femme stressée par les « objectifs » qu’elle avait à remplir pendant l’entretien, en particulier ces quelques lignes qu’elle devait produire – alors qu’il était présent – et qui apparemment l’ont empêchée de le considérer lui, vraiment. C’est triste, vraiment. Moi aussi, cette femme qui m’avait reçue pour l’entretien d’inscription, je l’avais plainte, avec ses rendez-vous programmés toutes les 50 minutes, tous ces dossiers à créer. On a juste eu le temps pour moi, alors que j’avais tout préparé comme il fallait, je n’ose imaginer les autres… J’ai cet air détaché, parce que, ça me fait mal au coeur de l’écrire, mais je n’attends rien de Pôle Emploi. Parce que j’ai la chance d’avoir un accompagnement par ailleurs, et d’avoir eu un parcours où j’ai appris à « me vendre ». Mais pour les autres… N’empêche, je veux surtout retenir de cette entrevue cette phrase merveilleuse que cette personne avait eu : « j’essaie de me mettre à votre place ». Hé bien, madame, chapeau et respect. Et surtout merci.

    • Cloudy dit :

      Merci ! 😉
      Si tu n’attends rien de Pôle emploi, car tu es autonome dans tes recherches et que tu sais où trouver les infos, il y a en effet tous les autres. Je peux t’assurer qu’ils sont nombreux. Sans jeter la pierre, car je collabore avec plusieurs conseillers Pôle emploi très investis et d’une rare efficacité. Ils vivent eux aussi un quotidien de travail des plus difficiles.

  4. well11 dit :

    Cloudy Présidente ! Moi aussi je l’avoue, je suis globalement d’accord. Mais… si tout le monde est d’accord, pourquoi on en arrive là ?

    • Cloudy dit :

      Parce que la mondialisation, parce que les capitaux, parce que la suprématie des banques au détriment des peuples… Parce que…
      Pour t’avouer la vérité vraie, je voulais faire Science Po, je rêvais d’un destin politique, car j’étais passionnée ado et très informée. Mais je n’avais pas le niveau… et puis c’était avant. J’ai perdu mes idéaux en route 😉

      • well11 dit :

        Tiens c’est amusant, moi aussi je voulais faire Sciences Po. Mais mes parents ont jugé que je « ne valais pas le coup » (je cite).

      • well11 dit :

        Quant à la mondialisation et les capitaux, si on faisait déjà tous l’impasse sur les I-Phone & cie (et autres objets de surconsommation), on verrait qu’on peut même vivre sans, et mieux, et qui sait, rêvons un peu… on se serrerait peut-être les coudes au lieu de lorgner sur ce qu’a le voisin. Je suis amère sur ce sujet je l’avoue.

  5. Moune dit :

    Tu m’enlèves les mots de la bouche, mais tu le dis tellement mieux ! Tout pareil ! Heu sauf les 38 ans ! ( mais moi aussi cet age me semble irréel ! 😉 )
    Bises

  6. Sandrine dit :

    Que dire après ça ???
    Continue de faire ce que tu peux à ton échelle. Il faut croire en l’être humain, celui que l’on côtoie chaque jour et non celui qui est haut perché.
    Ah, ils sont forts là-haut, avec leurs têtes pensantes et sans aucun recul ni principe de bon sens.
    Continue d’y croire, au quotidien et par des petits gestes 🙂

  7. Esterina dit :

    Avec retard joyeux anniversaire… Pour le reste je suis en total accord avec ton billet, tu exprimes merveilleusement bien et avec beaucoup de retenue cette colère que l’on ressent et que je partage…mais ne l’exprimerai pas si bien …pour la crèche baby-loup j’aime à croire que qu’elles ont perdu une bataille et non la guère…quand comprendront ils que seule la Laïcité permet le « VIVRE ENSEMBLE » quand à la gauche je désespère de la rencontrer un jour ….
    Je t’embrasse

  8. Muriel dit :

    Tu es née le 25 mars? C’était l’anniversaire de ma grande fille ce jour là….

    Sinon pour Ayrault, on pourrait lui appliquer cette citation » C’est en se trompant de chemin qu’il a trouvé sa voie »:)
    Mieux vaut il en rire qu’en pleurer! Enfin, je ne sais plus trop…

    Des bises et je te souhaite une belle année à venir avec des dizaines de chapitres à écrire…

  9. La Noiraude dit :

    Faut vraiment que je me fasse un petit carnet avec toutes les dates d’anniversaire!!!

    Très en retard, mais Très joyeux anniversaire, ma Belle.

    Plein de bises.

  10. Delph dit :

    Alors moi je débarque ! Bon anniversaire ma belle !!!! Le 8 mars quelle date.
    Mon homme a fait sciences PO et il est encore plein d’idéaux …
    Je t’embrasse !

    • Cloudy dit :

      Pas exactement Caro, dans une structure à taille humaine et à l’approche différente (accompagnement centré sur la personne).

      • Caro dit :

        J’aimerais bien en savoir plus alors, et vous dire quand même qu’à pôle emploi il y a des personnes qui ont vos préoccupations et le souci d’accompagner les demandeurs d’emploi avec cette humanité dont vous parlez, ce sont quelques gouttes d’eau dans l’océan, mais n’est ce pas ainsi dans beaucoup de domaines ?.
        Ma fille a fait sciences po, elle a fait le choix de travailler dans une association culturelle en faveur de personnes en difficulté, elle oeuvre, dans sa juste mesure, à faire que la culture soit accessible au plus grand nombre avec la mission de convaincre le politique et de lui montrer la plus value d’une telle démarche. Il y a ainsi partout des gens qui ne font pas de bruit mais qui travaillent, comme vous, dans le bon sens me semble t-il.
        Bonne journée.

      • Cloudy dit :

        Pôle emploi est mon partenaire principal. Je collabore tous les jours avec des collègues dont je sais qu’ils ont à cœur de faire avancer des situations, débloquer des soucis administratifs, trouver des solutions pour des personnes bien souvent cassées et sans espoir, qui ne savent plus où sont leurs qualités et compétences.
        Je crois que l’accompagnement de masse (20 minutes d’entretien, tous les 3 mois, des portefeuilles de 300 personnes) ne peut pas être une solution. Les conseillers Pôle emploi travaillent et évoluent dans des cadres avec une telle pression que c’est intenable pour eux. On n’accompagne pas des précaires en étant soi même en situation de précarité.
        Les évaluations des politiques d’accompagnement montrent que l’accompagnement rapproché, centré sur la personne est une réponse qui évite aux personnes de faire « carrière dans l’insertion » (j’accompagne des personnes qui n’ont travaillé qu’en contrats aidés, rendez vous compte !).
        C’est cet accompagnement que j’ai le luxe de faire.
        Je ne critique pas et ne jette pas la pierre aux collègues de Pôle emploi, c’est le système qui me met en colère. Un système aveugle qui produit de la pauvreté.
        Ma pratique depuis 9 ans, me fait dire que ce sont les techniciens qui fonctionnant en bonne intelligence et qui ont un peu de temps qui arrivent à des résultats probants. Et non pas les cadres qui appliquent de manière lénifiantes les directives ministérielles…
        Je vous rejoins il y a partout des associations et des entreprises qui fonctionnent bien et qui parfois produisent des résultats de l’ordre du miracle. Mais il est temps que ces personnes soient entendues.
        Bon lundi Caro

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s