Fermeture annuelle

Je suis en vacances et je solde, non sans plaisir, cette année.

« Annus horribilis » comme disait une femme célèbre.

De cette année, je ne retiens rien,  sinon la plus grande humilité à laquelle elle m’a forcée. En 2012, je suis devenue un peu grande. Finalement ce n’est pas si mal…

Je me tourne vers demain, dont je vais tenter de savourer chaque seconde avec les êtres qui me sont chers.  Car au fond, la seule chose qui soit vraie, c’est bien celle la…

Tendres pensées à vous. Fidèles du blog, qui me faites le plaisir de venir chez moi,  je vous souhaite tous les meilleurs pour 2013 et d’enjamber l’année de la plus belle des façons.

Des bizettes