Prendre

Je prends

la colère

l’incompréhension

les fragilités de l’âme et du corps

les larmes

les hésitations

les pas en avant et les pas en arrière

les essais, les ratages, les réussites

les énergies défectueuses ou gonflées à bloc

J’écoute, j’éponge, j’absorbe

Jusqu’à la lie…

Publicités

Je n’ai pas gagné l’euro millions

169 millions d’euros, je ne sais pas ce que cela peut représenter en « vrai » (t’ai-je dis que je suis dyscalculique ?), à l’heure de la crise qui vient nous secouer et dont on nous rappelle sans cesse qu’elle n’est pas prête de s’arrêter. Je me dis qu’il y a sans doute de l’indécence à rendre quelqu’un très très riche, tandis que l’on pourrait rendre plusieurs personnes heureuses à la place.

Je n’ai pas gagné à l’euro millions car je n’ai pas joué (oui bon…).

MAIS, si j’avais joué, j’aurais :

– acheté un magnifique costume de poule, que j’aurais revêtu avec grâce et exhibé en réunion d’équipe en chantant une chanson qui dirait en substance que je prends la tangente : ciao, bye, hasta la vista, tchuss.  Bref à jamais.

– pris mes dispositions pour régler l’ensemble des prêts de mes parents : je deviendrais ainsi et définitivement leur Dieu vivant. Cette idée un brin perverse me met la banane.

– acheté 2 billets aller pour un magnifique et exotique voyage avec Namoureux au cours duquel je l’aurais probablement demandé en épousailles. Juste lui et moi on the beach avec la mer en arrière plan, moi dans une magnifique robe en dentelle, cheveux zau vent et larme à l’oeil (tu vois le plan séquence ?).

– pour finir, j’achèterais une entreprise telle que Google ou Facebook (suis comme ça moi je vois grand), j’y mettrais une femme à sa tête et avec les immensissimes bénéfices que nous ferions, je pourrais ENFIN m’acheter un chalet en montagne. Dans lequel je regarderais tranquillement gonfler mon portefeuille d’actions.

Je sais je suis (un peu) vénale.

C’est bon le rêve…

Au lieu de ça, lever 6 h 30 demain pour aller gagner mes 1400 euros mensuels et avec le sourire siouplait 😉