Pia pia pia

Ne sont elles pas énervantes  les Géraldine Nakache et autre Leila Bekhti avec leur amitié dégoulinante, affichée  à longueur de une ou dans les émissions TV dans lesquelles elles sévissent ?

Si elles m’irritent, je dois avouer que c’est aussi la jalousie qui m’anime.

En effet, mon amie de cœur à moi, a jeté les amarres après une amitié sans failles de 30 ans…

Tu sais le genre d’amie qui ne trouve pas que tu exagères quand tu parles de ta mère, parce qu’elle la connait, d’ailleurs elles se tutoient parce que ta mère l’adoooore.

Le genre d’amie qui comme toi, en 2d7, a été humiliée de la plus belle des façons par cette conne prof de maths intolérante, qui avait une dent contre les littéraires et les envoyait au tableau pour tester leur sens de l’arithmétique .

Le genre d’amie qui a pleuré en même temps que toi en regardant le Cercle des Poètes disparus, qui comme toi était un tantinet amoureuse de Robert Smith (ben quoi ?), qui écoutait à donf  Depeche Mode dans le casque et qui comme toi connaissait les paroles des chansons emblématiques sur le bout des doigts.

Une âme sœur qui savait tout de toi, de tes lumières jusqu’à tes ombres les plus sombres et  qui avant même que tu lui dises que tu avais le bourdon le savait déjà en ayant évalué ta mine renfrognée.

Celle qui ne s’est pas moquée de toi, lorsqu’à 19 ans tu as attrapé la varicelle, celle encore qui te tenait la main lorsque tu as vécu une peine de cœur dévastatrice, alors que 1000 fois elle t’avais répété qu’il n’était décidément pas fait pour toi.

Celle encore qui savait que cette coupe de jean t’allait comme un sac et osait te le dire gentiment mais franchement ou encore qui celle qui fut la première à te dire qu’il fallait arrêter avec la couleur noir corbeau, que merde tu n’avais plus 16 ans et que Robert était loin…

J’ai perdu cette amie là et en ce moment, tandis que les coups durs s’accumulent un peu, je me sens dépourvue pour piapiater, ronchonner et pleurnicher. Personne qui me « sait » comme elle, qui me devine, personne pour distiller si savamment les mots qui tombaient toujours à pic et qui me faisaient avancer.

J’aime les communautés de femmes, cette fraternité indicible qui nous unit parfois.

Les amitiés d’enfance et d’adolescence sont elles si difficiles à retrouver, ou bien est ce moi qui suis incapable de recréer du lien aujourd’hui ?

Publicités

14 réflexions sur “Pia pia pia

  1. Anne-So dit :

    Hello Cloudy, comme tout ce que tu écris me parle ici ! J’ai la chance de l’avoir encore cette amie, même si en l’occurence ma mère ne l’aimait pas, et qu’on s’habillait pas en noir. Mais tout le reste est assez similaire ! Bon, dans les faits, on s’appelle maintenant 4 fois par an, et on se voit une ou deux fois, nos vies ont partiellement divergé, donc ça permet plus tout à fait l’amitié fusionnelle d’avant…
    En même temps, c’est pas plus mal, car je n’aime pas non plus être enfermée dans des « cases », qui m’auraient peut-être définie à une époque qui n’est plus.
    J’aime bien aussi mes amitiés plus récentes, d’adultes. Même si elles sont moins suivies, la faute aux charges de famille et à la vie folle, même si on se connaît moins dans le détail…
    Je comprends la douleur de la perte… j’ai perdu récemment une amie de 5 ans, c’était déjà douloureux….
    Les amitiés récentes les plus merveilleuses, figure-toi que je les ai liées grâce au net ! Une rencontre d’une ces fameuses communautés féminines qui me sont aussi si importantes, et on est 4 nanas à avoir garder le contact.
    M’enfin, malgré tout ça, pour être honnête, il m’arrive aussi parfois de me sentir bien seule. Ca va, ça vient, les émotions, les sentiments…

    • Cloudy dit :

      Merci Anne-So d’être venue déposer un petit mot ici.
      Oui tu as raison, ça va, ça vient… et (malheureusement ?) c’est la vie 🙂

  2. Julie M. dit :

    Ha oui…? Toi aussi t’as succombé à Robert?! ;D


    Trente ans c’est beaucoup… c’est une belle et rare durée d’amitié… 🙂 Tout le monde n’a pas ce bonheur là 🙂 Souvent les routes divergent bien avant!

    J’ignore à quoi est du cette rupture et si elle est irréversible, mais je sais que tu as déjà parlé ici de cette amie là… N’est-il vraiment pas possible de tenter une réconciliation…?

    Je crois que plus le temps passe, plus il est difficile de trouver des amis de la sorte. Ce sont des liens créés dans une jeunesse certainement « moins encombrée et plus expansive » que nous ne le sommes aujourd’hui.. tellement plus naïve aussi ;D
    Mais je crois qu’il est possible de créer de jolies relations authentiques, de partages d’expériences et de vie, où les passés s’invitent en confidences au fil du temps… 🙂 Si ces personnes n’ont pas en main ce que nous étions elles peuvent participer à ce que nous sommes! Pour s’épancher auprès de quelqu’un il faut se sentir en confiance et que l’autre aussi se sente autorisé à se confier en confiance…
    Le seul soucis : trouver le lieu, le temps et le contexte pour rencontrer ces éventuelles personnes! 😉

    Bref, je blablate!
    ce billet m’a avant tout replongée dans la furie de mon adolescence, on a les mêmes références 😉 J’ai arrête la teinture noire il y a quinze ans, à la naissance de mon premier fils! 😉

    • Cloudy dit :

      J’aime bien quand tu blablates chez moi 🙂
      Oui une telle amitié est rare et je mesure la chance de l’avoir vécu au moins une fois. Je l’ai déjà évoqué sur mon précédent blog tu as raison. A croire que je n’ai pas totalement fait mon deuil…
      A croire aussi que j’étais trop fusionnelle…
      Tu as raison pour ce qui est des relations vraies et authentiques à l’âge adulte mais pour le moment je n’ai pas réuni tous les ingrédients.

  3. mapomme dit :

    Nan ? Toi aussi heu… Robert ? Et « People are peole » de DM à fond ?
    Moi aussi j’ai perdu les grandes copines mais je crois que dans le fond… la vie c’est peut-être ça ?
    Pis en plus elles z’avaient jamais aimé Bob 😉

  4. Anouchka dit :

    Tu sais que j’ai vécu la même chose (en plusieurs exemplaires même) et que j’en souffre au quotidien mais il est vrai qu’en vieillissant j’ai aussi beaucoup de mal à renouer des liens d’amitié alors j’apprends tout doucement à être ma meilleure amie et à être plus fusionnelle avec moi, mais c’est dur………………..
    Je te fais de gros bisous doux, tu sais que je suis là si tu as envie de parler.

    • Cloudy dit :

      Nous n’en sommes pas à nos premiers échanges sur la question, il est vrai. Sans doute n’avons nous pas fait notre deuil ? Quant à devenir notre meilleure amie, c’est là la meilleure solution… j’y travaille.
      Des bizettes 🙂

  5. sarah dit :

    tout un sujet l’Amitié… n’y a t il pas toujours une idéalisation des amitiés de notre enfance/adolescence?… les chemins qui divergent, se séparent parfois, et ça fait du mal, beaucoup. pour les amitiés d’adultes, je crois que l’on est peut être davantage sur la réserve, la pudeur, la retenue, alors c’est peut être plus long, plus compliqué à « installer »… mais possible, j’en suis certaine!
    bonne journée 🙂

  6. Cloudy dit :

    Idéalisation, sans aucun doute. J’ai peur d’être ans ce type de processus, lorsque « j’aime » au sens large. Pour le reste, je ne me reconnais pas dans la réserve dont tu parles. La vie est trop courte…
    Des pensées, belle soirée :))

En direction du Cloudy World

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s