Zen

Je me suis intéressée à la sophrologie lorsque j’étais à la fac (épisode délicat dans mon existence qui a généré chez moi de grandes angoisses…).

Et voilà que mes vieux démons sont revenus me chatouiller : sentiment d’oppression, insomnies, hyperphagie.

Aussi, je me suis dit qu’il pouvait être bon de renouer avec cette bonne vieille méthode anti-stress.

J’ai replongé avec délectation, guidée par la voix douce de Pascaline.

Avec elle, j’apprends à respirer, à me reconnecter à chaque parcelle de mon corps, à me consacrer du temps. Cela grâce à des outils très  simples et qui prennent peu de temps pour être activés.

Je respire dans ma voiture, au bureau entre deux RDV, je me connecte à mon image positive pour m’injecter (à peu de frais) un flux d’énergie.

Et c’est bon !

Publicités